Hépatite C : des génériques en France ?

Les nouveaux antiviraux à action directe de Gilead sont vendus à des prix inabordables ©Treatment Action Group

Hépatite C : des génériques en France ?

La lutte contre l’hépatite C connaît une véritable révolution avec l’arrivée de traitements permettant des taux de guérison spectaculaires. Ces médicaments pourraient permettre non seulement d’éliminer le virus chez toutes les personnes concernées mais aussi, d’un point de vue de santé publique, d’éradiquer l’épidémie de VHC dans les prochaines années.
18/05/2016 -
10:00 - 11:30
Conférence de presse
Maison des Métallos - 94 Rue Jean-Pierre Timbaud (11è)

Compte tenu des prix exigés par les laboratoires, le gouvernement a choisi de « rationner » l’accès aux soins, limitant les prescriptions aux personnes ayant une fibrose du foie avancée. Pourtant la maladie peut avoir des conséquences lourdes sur les malades, quel que soit le stade de gravité de la maladie hépatique.

Aujourd’hui, de nombreux acteurs proposent des médicaments génériques aux malades, aux professionnels de santé, aux associations. Le coût d’un traitement de 12 semaines contre l’hépatite C est ainsi accessible pour un premier prix de 550 € (prix facial de 46 000 €  en France, remboursé par l’assurance maladie). L’import de médicaments à titre individuel est encadré par la législation et pose des problématiques de contrefaçon potentielle et d’inégalité d’accès. L’Etat possède pourtant tous les outils légaux pour importer ou faire produire des traitements génériques en France permettant l’accès aux traitements à tous les malades et préservant l’équilibre de l’Assurance Maladie. 

Nos associations organisent une conférence de presse concernant l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C et les moyens à mettre en place pour y arriver.   
 

Avec les interventions de :

• Médecins du Monde : Docteur Françoise Sivignon, Présidente 
• SOS hépatites Fédération : Pascal Mélin, Président 
• AIDES : Aurélien Beaucamp, Président (sous réserve)
• Les collectifs TRT-5 et CHV :   Marianne l’Hénaff
• COMEDE (comité médical pour les exilés) : Docteur José Polo Devoto (sous réserve)
• Fédération addiction : Jean Michel Delile, Vice-Président  
 

Aller plus loin

 
Global loader