© Reuters

Grèce : notre soutien aux victimes de l’incendie du camp de Moria

Médecins du Monde intervient sur l’île grecque de Lesbos pour répondre à l’énorme incendie survenu dans le camp de migrants de Moria. 

Camp de Moria : un besoin urgent d'aide humanitaire

Mardi 9 septembre 2020, le plus grand camp de migrants de Grèce a été ravagé par les flammes, laissant plus de 12000 hommes, femmes et enfants sans abri et en besoin urgent d’aide humanitaire. 

Médecins du Monde Grèce mène des programmes de santé dans le camp de Kara Tepe, le site en périphérie de Moria sur l’île de Lesbos, en Grèce. Alors qu'une évaluation complète des dommages à l'intérieur du camp de Moria est en cours, l'équipe de Médecins du Monde Grèce est mobilisée pour apporter son aide. L'unité médicale mobile est en action pour aider à identifier les victimes et à évaluer les nouveaux besoins. A Athènes, les équipes préparent une première cargaison d'urgence de médicaments à envoyer sur l'île.

Jusqu’à présent, les 37 cas confirmés de COVID-19 qui vivaient à Moria sont introuvables.

Face à l’urgence, les équipes de Médecins du Monde Grèce se préparent à intervenir pour venir en aide aux victimes de l'incendie de Moria. © Reuters
Face à l’urgence, les équipes de Médecins du Monde Grèce se préparent à intervenir pour venir en aide aux victimes de l'incendie de Moria. © Reuters

Médecins du Monde évalue les dommages de l'incendie

« Les gens fuient à nouveau pour leur sécurité » déplore Constantinos Petradellis, coordinateur terrain de Médecins du Monde Grèce à Lesbos.

 « Nos équipes sont actuellement présentes pour évaluer les dommages et apporter une première aide en collaboration avec les pompiers » poursuit-il. « La COVID-19 aggrave la situation, car elle représente un défi supplémentaire pour la gestion de la santé. Jusqu’à présent, les 37 cas confirmés de COVID-19 qui vivaient à Moria sont introuvables ».

 

Plus de 12 000 personnes exilées, dont beaucoup de femmes et d’enfants, se trouvent actuellement dans le plus grand dénuement après qu'un violent incendie ait ravagé le camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. © Reuters
Plus de 12 000 personnes exilées, dont beaucoup de femmes et d’enfants, se trouvent actuellement dans le plus grand dénuement après qu'un violent incendie ait ravagé le camp de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. © Reuters

Une solidarité nécessaire face à la situation dramatique du camp de réfugiés de la Moria

La situation déplorable du camp était connue de toutes et tous et en particulier de tous les dirigeants européens qui ont préféré fermer les yeux.

« Ce qui se joue à Moria est de même nature qu’en mer Méditerranée et démontre une chose : la nécessité d’une solidarité entre pays européens qui fait cruellement défaut », ajoute Christian Reboul, responsable plaidoyer migration droits et santé à Médecins du Monde France.

Sans politiques d'accueil et d'asile cohérentes, de telles tragédies continueront à se produire, confirmant l'inefficacité des politiques de dissuasion mises en œuvre. La Grèce et l'Europe connaissent une crise d'accueil et de solidarité ayant transformé une situation gérable en une crise humanitaire. Nous appelons les Etats européens à agir au plus tôt et accueillir ces personnes. La France doit prendre toute sa part.

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

 
Global loader