Une femme tenant son enfant dans les bras

Philippines : les besoins sanitaires sont encore criants

Pour Joël Weiler, responsable de la cellule urgence, la situation sanitaire aux Philippines est encore préoccupante.

 

« Afin d’évaluer au mieux les besoins, Médecins du Monde travaille en partenariat avec le Ministère de la santé philippin. En tant qu’ONGinfo-icon médicale, nous devons être vigilants : même si des ONGinfo-icon clôturent leur programme d’urgence, les besoins sanitaires sont toujours criants. Les épidémies représentent encore un risque sérieux dans un avenir de 3 à 6 mois, c’est pourquoi nous avons prépositionné entre autre des kits choléra dans certaines localités où nous sommes présents.

Nous sommes là pour aider les populations locales, avec les populations locales

Nous pensions que le programme pourrait fermer mi-février, mais les évaluations laissent à penser que nous serons encore sur place en avril 2014. Actuellement, nous sommes sur une logique de qualité : nous prenons le temps de répondre aux besoins des populations affectées par le typhon. Pour cela, nous avons mis en place des cliniques mobiles, nous aidons au redémarrage du système de soins primaires, et nous faisons une surveillance épidémiologique. À l’heure actuelle,  la majorité des personnes blessées par le typhon ont été soignées, c’est pourquoi nous nous concentrons sur les populations isolées qui elles n’ont plus accès aux soins.

Afin de proposer un volet d’aide psychologique aux populations traumatisées lors du passage du typhon, une psychologue forme également le personnel des équipes mobiles et offre un soutien psychologique au personnel de santé employé par le Ministère de la santé philippin.

Nous sommes là pour aider les populations locales avec les populations locales. En effet, c’est le corps médical philippin qui est le plus conscient de ce dont ils ont besoin. »

Global loader