Médecins du Monde lance le Festival des gros maux !    Rendez-vous sur www.lesgrosmauxfestival.com
Rohingyas

Coordinateur médical

© Arnaud Finistre

Avec une formation de médecin, infirmier.ère, sage-femme, éventuellement pharmacien.ne, les coordinateurs.rices médicaux.ales ont une solide expérience de terrain.

À LA RENCONTRE DE YAKOUBA,

COORDINATEUR MÉDICAL AU MALI

Ce qui est intéressant, c'est la phase d'identification des besoins à laquelle participent tous les acteurs du projet.

QUELLES SONT VOS MISSIONS ?

  • Sur les programmes internationaux, être coordinateur.rice médical.e, c’est assurer la conception, la mise en œuvre et la conduite opérationnelle de programmes d’accès aux soins. Vous aurez la responsabilité des activités médicales d’une mission ou d’un programme, et vous travaillerez en collaboration avec les acteurs locaux.

CE DONT VOUS AUREZ BESOIN

  • Vous serez la/le représentant.e de Médecins du Monde sur le terrain : adhérez à nos valeurs pour mieux les incarner !
  • A l’international, nous vous demanderons de maîtriser l’anglais ou l’espagnol.
  • Vous vivrez et travaillerez dans des environnements multiculturels et des contextes sécuritaires parfois difficiles ou stressants auxquels vous devrez pouvoir vous adapter.
  • Vous serez responsable d’une équipe qui peut être nombreuse : vous aurez besoin de solides compétences managériales, mais aussi d’un bon esprit d’équipe.
  • Pour coordonner des projets souvent complexes, un esprit de synthèse et une capacité à analyser des contextes sanitaires vous seront d’une aide précieuse.
  • Vous devrez élaborer et mettre en œuvre des procédures précises et des programmes complexes : un fort sens de l’organisation et des priorités sont toujours utiles.
  • Vous aurez la charge du suivi, de l’évaluation et du reporting du projet : de solides compétences techniques sont pour cela nécessaires.
  • À l’aise à l’écrit comme à l’oral, vous saurez faire preuve de diplomatie.

BON À SAVOIR

Certaines spécialisations pourront vous être particulièrement utiles : santé publique, santé mentale, santé sexuelle et reproductive par exemple.

QUELLES PERSPECTIVES ?

Parce que nous nous engageons dans une perspective de long terme avec nos collaboratrices et collaborateurs et que la mémoire du terrain est une richesse pour toute l’association, nous proposons à nos coordinateurs.rices médicaux.ales de devenir ensuite référent.e santé, coordinateur.rice site, puis par la suite coordinateur.rice général.e, responsable de desk ou responsable de service.

indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance indépendance

Découvrez nos autres métiers