Médecins du Monde victime d’un vol de Carte Bleue, la situation sous contrôle
3 minutes
En cours de lecture Deux ans de guerre en Ukraine: la population a toujours des besoins urgents en santé
Articles

Deux ans de guerre en Ukraine : les besoins urgents en santé

Articles 23.02.2024

© Pietro Chekal

Alors que la guerre en Ukraine entre dans sa troisième année, Médecins du Monde appelle à continuer à soutenir la population pour garantir l’accès à la santé physique et mentale.

Perte de proches, maladies, déplacements, incertitude, précarité économique et raids aériens permanents dans l’ensemble du pays… Depuis deux ans, les Ukrainiens sont confrontés aux dures réalités de la vie dans un pays en guerre. À mesure que la situation se prolonge, les risques pour leur santé mentale et physique sont de plus en plus nombreux.
Alors que le deuxième anniversaire de cette invasion de grande ampleur approche, Médecins du Monde appelle la communauté internationale à soutenir le système de santé ukrainien, notamment en mettant l’accent sur les besoins de la population en termes de santé mentale, par le biais de la campagne vidéo #AsLongAsItTakes.

Selon des données de 2023 compilées par le gouvernement et des ONG internationales, plus de la moitié de la population ukrainienne a été confrontée à une situation potentiellement traumatisante et requiert un accompagnement psychologique plus ou moins important. C’est à proximité de la ligne de front que la population souffre le plus, car elle ne peut pas accéder aux ressources de base, y compris aux soins. Dans d’autres régions du pays, une grande partie de la population est également exposée à un niveau inquiétant d’anxiété et d’impuissance.

« Le sentiment permanent d’incertitude est une vive source de stress. Les gens ne savent pas quand la guerre prendra fin. Ils ne savent pas quand leurs proches ou eux-mêmes seront réquisitionnés pour combattre sur la ligne de front. La guerre a renforcé des problèmes systémiques préexistants, tant au niveau individuel que communautaire. Au-delà de la terreur d’être tué par un missile, les problèmes quotidiens de la population sont toujours présents. Tout ceci peut causer de lourds symptômes psychosomatiques, des crises de panique, des dépressions ou pire encore », indique Panagiotis Chondros, coordinateur en santé mentale pour Médecins du Monde.

En parallèle, dans de nombreuses régions, le système de santé n’est pas en mesure de gérer les besoins de santé croissants de la population, exacerbés par le conflit. Médecins du Monde apporte son soutien au système de santé local en fournissant des unités de santé mobiles et en mettant des psychologues à disposition. Par ailleurs, l’ONG vise à soutenir les personnes avant qu’elles ne développent de graves troubles mentaux. Médecins du Monde forme par exemple des professionnels comme les médecins de famille et les travailleurs sociaux. Ils apprennent à repérer les signes avant-coureurs chez leurs patients. Les sessions de théâtre constituent un autre outil innovant qui peut aider les personnes à faire face à leurs problèmes et permettent de créer du lien dans les communautés locales.

Pendant la première session, je ne pouvais pas parler. J’ai simplement pleuré. Cela fait plusieurs mois que j’ai des sessions individuelles avec la psychologue de Médecins du Monde et mon état émotionnel s’est nettement amélioré. Elle m’a appris à voir le monde différemment et j’ai maintenant la force de reprendre le cours de ma vie.

Témoigne Yuliya Nikolaenko, patiente de l’unité mobile de Médecins du Monde dans le village de Shyshkivka, oblast de Tchernihiv.

Depuis le début de la guerre, plus de 92 000 Ukrainiens ont été soignés par le personnel de Médecins du Monde. Au total, les équipes ont fourni plus de 131 000 consultations. Et elles continueront d’accompagner la population, tant qu’il le faudra.

Pour y parvenir, il faut que les structures et le personnel de santé soient protégés. Depuis le début de la guerre, 122 professionnels de santé ont été tués et 237 ont été blessés. 21 travailleurs humanitaires ont été tués et 40 ont été blessés, la majorité d’entre eux étant des travailleurs nationaux. Médecins du Monde tient à rappeler qu’en vertu du droit international humanitaire, les infrastructures et le personnel humanitaire ne doivent en aucun cas être pris pour cibles.

Deux ans de guerre en Ukraine : les besoins urgents en santé physique et mentale

2 ans de guerre en Ukraine : le témoignage d'Olga

2 ans de guerre en Ukraine : le témoignage de Maxim

2 ans de guerre en Ukraine : le témoignage de Jetta

Guerre en Ukraine : nos actualités

découvrir