Médecins du Monde lance le Festival des gros maux !    Rendez-vous sur www.lesgrosmauxfestival.com

Accès aux droits et aux soins

© Olivier Papegnies

En France depuis 1986, Médecins du Monde a développé ses activités de soins, de prévention et d’accompagnement social auprès des publics les plus précarisés. Les salarié.e.s et bénévoles, médecins, infirmièr.e.s, travailleur.se.s socia.ux.les, médiat.eur.rice.s en santé, psychologues, psychiatres et toute personne engagée pour défendre l’accès à la santé de tou.te.s accompagnent les personnes précarisées et luttent contre les obstacles qu’elles rencontrent pour l’ouverture de leurs droits et l’accès aux dispositifs de santé du droit commun.

Les inégalités sociales et territoriales pour un accès à des soins de qualité, augmentent, comme l’a révélé la crise Covid. Tous les jours, les équipes de nos projets mobiles et de nos centres d’accueil, de soins/ d’accompagnement et d’orientation constatent à quel point l’absence de couverture maladie et le coût des soins constituent une des barrières les plus importantes pour accéder aux soins. Or, ces droits sont en recul pour les personnes les plus précaires, notamment depuis fin 2019 et l’adoption des mesures très restrictives sur les droits de santé des étrangers.

Les démarches pour ouvrir les droits à une couverture maladie, l’AME pour les personnes sans titre de séjour ou l’assurance maladie et la complémentaire santé solidaire pour les personnes en situation régulière, sont de plus en plus complexes, y compris pour les professionnel.le.s sociaux, médicaux et médico-sociaux, qui ont de plus en plus de difficultés à accompagner les personnes.

A cela s’ajoute l’obstacle de la domiciliation (nécessaire pour la très grande majorité des personnes accompagnées par nos équipes ne disposant pas d’adresse stable) et celui de services publics dématérialisés où les guichets sont remplacés par des lignes téléphoniques payantes ou des plateformes internet inaccessibles aux personnes en difficultés, allophones, âgées, en situation de précarité, etc.

Par ailleurs la réforme des droits de santé de 2019, mise en œuvre en pleine crise sanitaire en 2020 (voir la vidéo ci-dessous), continue de faire de très nombreux dégâts,du retard au renoncement aux soins déplorés par nos équipes.Tout semble être mis en place progressivement pour vider de sa substance la couverture maladie des personnes étrangères en situation de précarité.

L’action de Médecins du Monde en France

En France, Médecins du Monde accueille et accompagne les personnes les plus éloignées du système de santé dans ses centres de soins et d’orientation et ses projets d’aller-vers en métropole et outre-mer..
Les équipes travaillent quotidiennement sur deux pans, en lien avec de nombreux partenaires : l’accès aux droits (information, accompagnement au montage des demandes, médiation avec les institutions), et l’accès aux soins et à la prévention (consultations médicales et paramédicales, orientation et accompagnement dès que possible vers les dispositifs de soins et de prévention de droit commun).

Chaque année, l’observatoire de l’accès aux droits et aux soins dans les programmes de Médecins du Monde en France, crée en 2000, documente et analyse les constats des équipes de Médecins du Monde, sur l’état de santé des personnes et les dysfonctionnements dans l’accès aux droits et aux soins. Il est élaboré à partir de données et de témoignages recueillis sur l’ensemble des projets par les équipes de terrain, d’observations sur les dispositifs d’accès aux soins et difficultés existantes, du suivi des dispositifs législatifs et réglementaires. Il constitue un outil de connaissance des populations vulnérables souvent ignorées de la statistique publique.

A partir de ces constats de terrains, de ces analyses, Médecins du Monde mène tout au long de l’année des actions de plaidoyer aux niveaux local, régional et national, en lien avec ses divers partenaires, associations, institutions, organisations académiques, sociétés savantes. Médecins du Monde défend auprès des institutions l’accueil et la prise en charge des personnes en précarité dans le système de santé de droit commun.

  • Médecins du Monde plaide plus particulièrement afin d’obtenir :
    Le développement d’une couverture santé réellement protectrice, universelle et accessible à toutes les personnes installées sur le territoire français, et ce quelle que soit leur situation administrative
  • Le renforcement des dispositifs de soins et de prévention adaptés pour toutes les personnes en situation de précarité (accès à l’interprétariat, médiation en santé), passerelles vers les structures de droit commun existant pour toutes.ous.

Et cela serait possible notamment si l’on organisait enfin la fusion de l’AME dans l’assurance maladie.