Faire un don

Urgence sanitaire

District Amedi, Village Bamerni. Irak (c) Guillaume Pinon

Les combats qui touchent depuis 2014 le nord et l’ouest de l’Irak ont conduit plus de 3 millions d’Irakiens à se déplacer. Près de la moitié d’entre eux se sont réfugiés au Kurdistan et dans les régions avoisinantes.

En cas de conflits ou de catastrophes naturelles, Médecins du Monde intervient en urgence en envoyant des équipes et du matériel médical sur les terrains où les populations sont le plus touchées.

Depuis le début de la guerre en 2011, les violences envers les populations civiles syriennes n’ont fait que s’intensifier et se complexifier sans qu’aucune issue politique ne se dessine.

Médecins du Monde est revenu en urgence au Kurdistan irakien en octobre 2014. Un million de déplacés sont arrivés là, chassés de chez eux par l’offensive de Daech l’été dernier. Médecins du Monde leur vient en aide dans les districts de Zakho et Bamerni.
Témoignage de Manuel Torres, coordinateur médical du programme d’urgence de Médecins du Monde en Irak
Hazel, 16 ans, est née à Hugpa. Dans cette ville balayée par le typhon, la population se retrouve pratiquement livrée à elle-même, ne pouvant compter que sur l’aide humanitaire.
Le Dr Rodelio Neil M. Pajuelas, 34 ans, travaille à l’hôpital d’Abuyog, ville située sur la trajectoire du typhon Haiyan. Il déplore le manque important de personnel et de matériel médical sur place.
Jera T. Pino, maîtresse d’école (Niveau 5 et 6) témoigne de la difficile reprise des cours à Hugpa, sur l’île de Leyte. Destruction du bâtiment et du matériel scolaire, traumatisme des élèves, difficultés financières des parents… le retour à l’école n’est pas chose facile pour ces jeunes Philippins.
Témoignage de Rowina Pace, 40 ans, mère de 9 enfants et habitante de Cabintan.