Droit des étrangers

Étrangers précaires, demandeurs d’asile, mineurs isolés... Les migrants vivant en France ont difficilement accès aux soins.

Aujourd’hui, la pauvreté concerne plus de 3 millions de personnes en France, soit 14,3 % de la population.

Nous dénonçons le traitement inhumain réservé aux malades étrangers en France

La pauvreté et l’exclusion obligent près de 16 000 personnes à vivre dans des bidonvilles. On n’en compte pas moins de 497 en France (recensement par la DIHAL, juillet 2018).

Ils sont fragilisés par leur histoire personnelle, l’errance, le harcèlement et la précarité. Depuis dix ans, Médecins du Monde accompagne les migrants sur le littoral du Nord-Pas-de-Calais. Son but, leur garantir un accès aux soins et améliorer leurs conditions de vie à Calais, Dunkerque et à...
David est un usager de drogues par injection depuis plus de 15 ans © Olivier Papegnies
Les associations de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers alertent les ministères de l’Intérieur et de la Santé : il doivent stopper cette expulsion.
En 1993, Médecins du Monde lançait sa première mission à destination des Roms. Conditions de vie extrêmement précaires, expulsions en hausse : les équipes de terrain tirent la sonnette d’alarme sur une situation qui n’a guère évolué en vingt ans.
Un véritable corridor. Une voie d’accès à l’Europe. Pour les migrants du monde entier, la Turquie est un passage presque obligé. Venant en aide aux populations de migrants d’Istanbul, Médecins du Monde prépare un plaidoyer européen sur les conséquences des parcours migratoires sur la santé.