Faire un don

Contraception

Names Not Numbers. Manifestation de Médecins du Monde pour les droits des femmes à Paris en 2014.
09.06.2017 | 18h30
Paris

Forum de l'AG de Médecins du Monde

Potions, médicaments contrefaits, produits chimiques, aiguilles, objets abrasifs… Pour mettre un terme à une grossesse non désirée quand le système de santé ou le poids des normes sociales ne le leur permettent pas, les femmes se prêtent aux pratiques les plus extrêmes au péril de leur santé et de...
De plus en plus de femmes font le voyage seules avec leurs enfants ©Guillaume Pinon

Si l’accès à la contraception tend à s’améliorer dans les pays en développement malgré des inégalités réelles, l’opposition à l’avortement médicalisé demeure très forte.

In Kinshasa, about half of all pregnancies are unwanted and across the country, one in four girls becomes pregnant for the first time before the age of 19.

Cette tribune a été publiée sur le blog animé par l'

La République démocratique du Congo affiche l'un des taux de fécondité les plus élevés d'Afrique. A Kinshasa, une grossesse sur deux est non désirée. Malgré des progrès accomplis, beaucoup de femmes qui veulent planifier leur famille n’ont pas encore les moyens de le faire, bien que ce soit leur...
©Alessio Romenzi
L’accès libre à une planification familiale sans risque est un droit humain. La planification familiale est au cœur de l’égalité des genres et de l’émancipation des femmes. C’est un facteur clé pour la réduction de la pauvreté, l’amélioration de la santé maternelle et infantile et le maintien de l’...

Médecins du Monde a choisi de faire de la santé des femmes et des enfants une de ses priorités et affirme sa volonté de soutenir cette population particulièrement vulnérable.

À Kinshasa, près d’une grossesse sur deux n’est pas désirée et dans le pays, une fille sur quatre est enceinte pour la première fois avant l’âge de 19 ans. Or l’accès à la contraception est illégal pour les mineures et l’avorte