Népal

Une mère et son bébé, après le séisme d'avril 2015 (c) Olivier Papegniès

Népal

6 480

collecteurs et recycleurs informels de déchets soutenus par Médecins du Monde

61,6%

des recycleurs de déchets ont entre 18 et 34 ans

48%

des recycleurs de déchets au Népal sont originaires d'Inde

La situation au Népal

Santé et environnement : le Népal en proie à une urbanisation galopante

Le Népal détient le taux d’urbanisation le plus rapide d’Asie du Sud. La part de personnes vivants en zone urbaine est passée de 9% à 42% en à peine 20 ans. La Vallée de Katmandou, qui concentre plus d’un quart de la population urbaine népalaise (plus de 6 millions de personnes), fait face à différents problèmes environnementaux tels que l'accumulation de déchets solides, l’augmentation de la pollution et des eaux usées et la libération de polluants toxiques. A Katmandou, capitale du Népal, 620 à 1 000 tonnes de déchets sont produites chaque jour.

A Katmandou, 620 à 1 000 tonnes de déchets sont produites chaque jour.

La mauvaise gestion des déchets solides accentue les conditions sanitaires déplorables qui ont un impact désastreux autant sur l’environnement local que sur la santé des travailleurs des déchets informels et des habitants de la capitale népalaise.

 

Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies
Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies

L'action humanitaire de Médecins du Monde au Népal

Santé et environnement

Appuyer les travailleuses et travailleurs de déchets dans la Vallée de KATMANDOU

En 2019, Médecins du Monde a continué son partenariat avec PHASE, une ONGinfo-icon népalaise qui accompagne les communautés éloignées de l'Himalaya pour briser le cycle de la pauvreté et améliorer leurs opportunités en matière de santé, d'éducation et de subsistance.

Ensemble, nous travaillons pour prévenir les accidents et les maladies provoqués sur le lieu de travail des recycleurs de déchets et les populations vivant près de ces sites. Nos actions se manifestent notamment à travers des activités de prévention et de sensibilisation et par la distribution d’équipements personnels de protection (gants, chapeaux, chaussures, vestes de sécurité, masques avec filtres).

Les équipes de notre association humanitaire au Népal interviennent aussi dans les centres de santé proche des rivières Bishnumati et Bagmati, et de la décharge à Sisdole, afin de renforcer les capacités individuelles et collectives des travailleurs de déchets informels et des personnels de santé.

L'objectif étant de traiter les problèmes de santé liés à ces activités professionnelles et d'améliorer leur accès à des services de soins de qualité. Médecins du Monde soutien également la structuration d'associations de recycleurs de déchets informels pour qu'à terme soit reconnue leur contribution à des villes plus propres et plus saines. 

Suite à la publication d'une première enquête réalisée en partenariat avec l’Université de Sheffield, Médecins du Monde a sorti un nouveau rapport scientifique en novembre 2019.

 

Après avoir évalué les caractéristiques sociodémographiques et les risques pour la santé de la gestion informelle des déchets dans la vallée de Katmandou, l’association a cette fois travaillé sur la perception des risques qu’ont les recycleurs de déchets informels de leur environnement professionnel et des stratégies qu’ils mettent en place pour se protéger.

Ces analyses permettent ainsi de nourrir le plaidoyer de Médecins du Monde pour la reconnaissance des problèmes de santé environnementale et de la contribution des recycleurs informels à la gestion des déchets au Népal.

 

 

En 2019

Nous avons  :

  • aidé 6 480 collecteurs et recycleurs informels de déchets
  • soutenu 6 associations
  • formé des professionnels de santé
  • conduit 296 sessions de sensibilisation sur les risques environnementaux et professionnels de la gestion des déchets
  • participé à 10 conférences et tables rondes en Asie et en Europe pour présenter les résultats des enquêtes réalisées

 

 

Ils nous soutiennent

318 192 €
Historique
1995
Ouverture d'un programme de santé communautaire et de prévention du sida dans les districts de Baglung, Myagdi et Parbat (fermeture en 1999).
2002
Ouverture d'un programme de prévention du sida dans les districts de Gulmi, Araghakhanchi, Sagja and Palpa (fermeture en 2006).
2007
Premier projet combinant accès aux services de santé et microfinance dans 12 cantons du district du Sindhupalchok.
2011
Elargissement du programme à 10 autres cantons du même district.
2015
Intervention d’urgence suite au séisme.
2016
Début du programme de reconstruction post-urgence au Sindhupalchok.
2017
Début du programme gestion des déchets dans la vallée de Kathmandu.

Votre soutien

Donner

110 € pour financer un kit chirurgical d’accouchement

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

 
Global loader