Faire un don

Népal

Une mère et son bébé, après le séisme d'avril 2015 (c) Olivier Papegniès

Népal

7 000 à 15 000

estimation du nombre de recycleurs de déchets informels

18-39 ans

moyenne d’âge des recycleurs de déchets

La situation au Népal

Santé et environnement

 

Le Népal détient le taux d’urbanisation le plus rapide d’Asie du Sud. La part de personnes vivants en zone urbaine est passée de 9 % à 42 % en à peine 20 ans. La Vallée de Kathmandu, qui concentre plus d’un quart de la population urbaine népalaise (plus de 6 millions de personnes), fait face à différents problèmes environnementaux tels que l'accumulation de déchets solides, l’augmentation de la pollution et des eaux usées et la libération de polluants toxiques.

Chaque jour, seules 331 des 516 tonnes de déchets urbains produits sont envoyées vers la seule décharge municipale « temporaire », située à 20 km du centre-ville, alors que 70% pourraient être recyclées.

La mauvaise gestion des déchets solides accentue les conditions sanitaires déplorables qui ont un impact désastreux autant sur l’environnement local que sur la santé des travailleurs des déchets informels et des habitants de la capitale.

 

Faire face aux catastrophes naturelles

 

Présent au Népal depuis 2007, Médecins du Monde est intervenu en urgence  pour apporter une aide médicale, matérielle et humaine aux victimes des séismes survenus le 25 avril et le 12 mai 2015. Le premier tremblement de terre, d'une magnitude de 7.8, a été le plus dévastateur depuis près d’un siècle. Les violentes secousses ont provoqué des glissements de terrain et des effondrements d’immeubles. Près de 70 % des infrastructures ont été détruites, dont près de 80% des structures de santé.

Aujourd'hui, la situation est loin d'être résolue. Le système de santé népalais souffre encore de l'impact de ces deux séismes et les communautés peinent à retrouver une vie normale. 

Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies
Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies

Notre action au Népal

Santé et environnement

Appuyer les travailleurs-ses de déchets dans la Vallée de Katmandu

Depuis 2017, MdM France agit en partenariat avec PHASE, une ONGinfo-icon népalaise qui accompagne les communautés éloignées de l'Himalaya pour briser le cycle de la pauvreté et améliorer leurs opportunités en matière de santé, d'éducation et de subsistance.

Ensemble, nous travaillons pour prévenir les accidents et les maladies provoqués sur le lieu de travail des recycleurs de déchets et les populations vivant près de ces sites. Les équipes interviennent dans les centres de santé proche des rivières Bishnumati et Bagmati, et de la décharge à Sisdole pour mieux traiter les problèmes de santé liés à ces activités professionnelles et améliorer leur accès aux services de soins. Médecins du Monde souhaite également renforcer les capacités individuelles et collectives des travailleurs à réduire les risques environnementaux, à travers la structuration de groupe.

Une enquête a démarré en décembre 2017 en partenariat avec l’Université de Sheffield pour évaluer les caractéristiques sociodémographiques et les risques pour la santé de la gestion informelle des déchets dans la vallée de Kathmandu. Les analyses et publications qui en découleront permettront, entre autres, de nourrir le plaidoyer de Médecins du Monde pour la reconnaissance des problèmes de santé environnementale et du secteur des déchets informels dans la gestion des déchets au Népal.

 

 

Victimes de crises & conflits

APRÈS L'URGENCE, LA RECONSTRUCTION

Médecins du Monde, en partenariat avec le gouvernement népalais, le bureau de santé de Sindhupalchok et l’association CDECF, a lancé début 2016 un vaste programme visant à rétablir le système de santé. Nos équipes aident à la reconstruction des structures d’accueil et forment le personnel local à la prise en charge des blessés. L’objectif du programme est à long terme de réduire la vulnérabilité des communautés face à d’éventuelles nouvelles catastrophes.

 

Médecins du Monde travaille également auprès des communautés et des associations locales pour améliorer l’assainissement de l’eau et favoriser l’accès à des soins de santé sexuelle et reproductive. Nos équipes soutiennent en parallèle la création de coopératives et de groupes de microfinance qui permettent à des milliers de femmes de bénéficier directement d’éducation à la santé mais aussi d’épargne, de prêts et de fonds d'urgence obstétricale.

En août 2017, le ministère de la Santé nous a demandé de soutenir l'un des districts les plus touchés par les inondations afin de travailler avec les autorités sanitaires pour mettre en place des systèmes de surveillance des maladies (déjà expérimenté dans le Sindhupalchok).

 

 

L’équipe a rapidement formé les agents de santé locaux sur la manière d'utiliser le système de notification basé sur le SMS.

Il n'y a pas eu d'épidémie, et les 80 établissements de santé qui ont été inclus ont été en mesure de maintenir une communication et des rapports efficaces malgré les circonstances très difficiles. M. Santosh Thakur, le point focal de la réponse rapide à Mahottari, nous a dit: « Nous avions pensé il y a longtemps de mettre en place un mécanisme de surveillance des maladies pour une telle crise et je suis totalement reconnaissant à MdM de nous avoir aidés. Maintenant, nous pouvons planifier à l'avance si une épidémie se produit. »

 

En 2017

Nous avons: 

  • formé 46 femmes à la microfinance

  • effectué 54 873 consultations en soins de santé primaire

  • effectué 33 770 consultations en planning familial

 

 

Historique
1995
Ouverture d'un programme de santé communautaire et de prévention du sida dans les districts de Baglung, Myagdi et Parbat (fermeture en 1999).
2002
Ouverture d'un programme de prévention du sida dans les districts de Gulmi, Araghakhanchi, Sagja and Palpa (fermeture en 2006).
2007
Premier projet combinant accès aux services de santé et microfinance dans 12 cantons du district du Sindhupalchok.
2011
Elargissement du programme à 10 autres cantons du même district.
2015
Intervention d’urgence suite au séisme.
2016
Début du programme de reconstruction post-urgence au Sindhupalchok.
2017
Début du programme gestion des déchets dans la vallée de Kathmandu.

Votre soutien

Donner

110 € pour financer un kit chirurgical d’accouchement

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.