Une mère et son bébé, après le séisme d'avril 2015 (c) Olivier Papegniès

Népal

de 7 000 à 15 000

collecteurs et recycleurs informels de déchets travaillent dans la vallée de Katmandou

48 %

des recycleurs de déchets sont originaires d’Inde, et doivent affronter de multiples barrières sociales

66 %

des collecteurs et des recycleurs informels de déchets font état de blessures liées à leur travail

Vers la nécessité d’une action humanitaire au Népal

Le Népal en proie à une urbanisation galopante : les urgences humanitaires qui en découlent

Le Népal détient le taux d’urbanisation le plus rapide d’Asie du Sud. La part de personnes vivant en zone urbaine est passée de 9 % à 42 % en à peine 20 ans.

La vallée de Katmandou, qui concentre plus d’un quart de la population urbaine népalaise (plus de 6 millions de personnes), fait face à différents problèmes environnementaux tels que l'accumulation de déchets solides, l’augmentation de la pollution et des eaux usées et la libération de polluants toxiques.

A Katmandou, 620 à 1 000 tonnes de déchets sont produites chaque jour.

À Katmandou, capitale du Népal, 620 à 1 000 tonnes de déchets sont produites chaque jour. La mauvaise gestion des déchets solides accentue les conditions sanitaires déplorables, qui ont un impact désastreux sur l’environnement local et sur la santé des travailleurs des déchets informels, ainsi que sur les habitants de la capitale népalaise.

Au vu de cette situation, qui ne fait que se densifier, Médecins du Monde a déployé un plan d’aide humanitaire au Népal.

 

Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies
Devant un centre de santé, au Népal © Olivier Papegnies

Notre aide humanitaire au Népal

Cette situation de crise touche autant à l’environnement qu’à des aspects sociaux et humains. Voilà pourquoi il est nécessaire de se mobiliser et de mettre en œuvre plusieurs plans d’action liés à l’urgence humanitaire au Népal.

 

Soutenez nos actions humanitaires, faites un don pour le Népal.  Faire un don

 

Santé et environnement

Accompagner les travailleurs de déchets dans la vallée de Katmandou et à NepAlganj

A la suite d’une première intervention intitulée “Healthy Waste Workers in Kathmandu Valley” (« les Collecteurs et Recycleurs de Déchets de la vallée de Katmandou en bonne santé ») en 2018-2019, Médecins du Monde a décidé de poursuivre son soutien et son aide humanitaire au Népal envers les travailleurs informels de déchets.

Cette nouvelle intervention, “Healthy Waste Workers for Sustainable Waste Management” (HWW4SWM), lancée en 2020, a pour objectif d’améliorer l’état de santé général des travailleurs informels du secteur des déchets dans la vallée de Katmandou. Concrètement, le projet vise plus particulièrement à atténuer leurs risques professionnels et leur exposition environnementale (conditions de travail, de vie), et à accroître leur accès à l’information et aux services de santé – y compris de santé au travail. Enfin, l’initiative doit permettre une meilleure reconnaissance de leur contribution à la gestion durable des déchets dans la vallée de Katmandou.

 

Agir pour la santé et l’environnement à travers un prisme collaboratif : une aide médicale au Népal

 

En partenariat avec deux ONGinfo-icon locales, SASAJA et Green Path Nepal, ainsi que la municipalité de Katmandou, le programme est construit selon une approche holistique, avec 3 axes d’intervention :

  • La prévention des risques professionnels et l’amélioration du système de gestion des déchets ;
  • L’accès des travailleurs informels des déchets aux services de santé ;
  • La structuration du secteur informel de la collecte et du recyclage des déchets.

 

En 2020, Médecins du Monde a également étendu son action humanitaire au Népal  “Healthy Waste Workers for Sustainable Waste Management” dans la Province de Lumbini, à Nepalgunj, une zone frontalière à l’Inde. En partenariat avec l’agence de coopération allemande pour le développement -GIZ-, Médecins du Monde a pour objectif d’améliorer la santé, le bien-être et les moyens de subsistance des travailleurs du secteur des déchets, formels et informels. Ainsi, tous sont formés pour atténuer les risques professionnels et leur exposition à un environnement nocif, et ils bénéficient d’un meilleur accès aux services de prévention et de santé au travail.

 

Les travailleurs de déchets parmi les plus vulnérables au covid-19

 

Les travailleurs de déchets sont parmi les populations urbaines les plus sensibles à l’épidémie de COVID-19, du fait de leurs conditions de vie, de la nature et du caractère informel de leur travail (pour les collecteurs et les recycleurs informels de déchets), ou des discriminations subies quotidiennement, notamment pour accéder à des services de soin. L’instauration de mesures de confinement et les restrictions imposées par les autorités ont considérablement réduit leurs revenus quotidiens et l’accès aux services de première nécessité.

L’urgence humanitaire au Népal : protéger et sensibiliser

Dans sa mission humanitaire au Népal, l’objectif premier de Médecins du Monde est de prévenir la transmission du COVID-19 parmi les travailleurs du secteur des déchets, une population marginalisée et exposée du fait de son travail, de ses conditions de vie et de la densité extrême. MdM a ainsi distribué des équipements de protection individuelle et des kits d’hygiène, et a organisé des formations sur les bonnes pratiques d’hygiène et les gestes barrières.

Une assistance complémentaire a aussi été organisée avec la distribution de produits alimentaires et de kits d’hygiène pour les collecteurs et les recycleurs informels de déchets les plus vulnérables. À Katmandou, le personnel des centres de santé que Médecins du Monde soutient a également pu bénéficier d’équipement de protection individuelle, comme des gants et des masques chirurgicaux. Dans le même temps, le personnel de santé de Nepalgunj a été sensibilisé aux risques inhérents liés à la profession des travailleurs de déchets, et également formé à leur prise en charge.

 

 Je fais un don    

 

 

 

En 2020

Nous avons  :

  • sensibilisé 900 travailleurs des déchets aux risques liés au covid-19 et aux mesures de prévention
  • soutenu 200 collecteurs et recycleurs informels de déchets et leurs familles avec des distributions de produits alimentaires et des kits d’hygiène (soit 800 personnes)
  • equipé 670 travailleuses et travailleurs de déchets ainsi que des personnels de santé avec des équipements de protection individuelle
  • soutenu 1 740 travailleurs des déchets et membres de leur famille avec des kits d’hygiène

 

Grâce à un budget de :

292 710 euros. Et avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de GIZ et de l’Ambassade de France au Népal.

Ils nous soutiennent

Historique
1995
Ouverture d'un programme de santé communautaire et de prévention du sida dans les districts de Baglung, Myagdi et Parbat (fermeture en 1999).
2002
Ouverture d'un programme de prévention du sida dans les districts de Gulmi, Araghakhanchi, Sagja and Palpa (fermeture en 2006).
2007
Premier projet combinant accès aux services de santé et microfinance dans 12 cantons du district du Sindhupalchok.
2011
Elargissement du programme à 10 autres cantons du même district.
2015
Intervention d’urgence suite au séisme.
2016
Début du programme de reconstruction post-urgence au Sindhupalchok.
2017
Début du programme gestion des déchets dans la vallée de Katmandou.
2020
Lancement du programme “Healthy Waste Workers for Sustainable Waste Management” (HWW4SWM) avec pour objectif d’améliorer l’état de santé général des travailleurs informels du secteur des déchets dans la vallée de Katmandou.

Votre soutien

Donner

110 € pour financer un kit chirurgical d’accouchement

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

Global loader