Nigeria

© Reuters

Nigeria

Urgence
10,2 millions

de personnes directement affectées par la crise dans le nord-est du pays

1,7 million

de déplacés internes

5,4 millions

de personnes ont besoin de services de santé, y compris de santé mentale

La situation au Nigeria : urgence et crise humanitaire

Le conflit armé entre Boko Haram et les forces gouvernementales nigérianes a commencé en 2009, dans le nord-est du pays (États du Borno, d’Adamawa et de Yobe) avant de s’étendre à la région du Lac Tchad et aux territoires limitrophes. Depuis 2015, la Force Multinationale mixte unissant des troupes du Tchad, du Nigeria, du Cameroun, du Niger et du Bénin a réussi à reprendre de nombreux bastions de Boko Haram. Mais le groupe armé continue de mener des attaques-suicides contre les civils. Depuis 2013, Boko Haram a kidnappé plus de 1 000 enfants et tué près de 20 000 personnes dans le nord-est du pays.

Les violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme ainsi que l’insécurité ont provoqué une crise humanitaire majeure. Le Nigeria compte 1,7 million de déplacésinfo-icon (dont 52 % de femmes et 65 % d’enfants) et les ressources des communautés d’accueil sont soumises à rude épreuve.

Le Nigéria compte 1,7 million de déplacésinfo-icon

La situation humanitaire dans le Borno est alarmante, 4,3 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire et 66% des structures de santé ont été endommagées ou détruites. L'accès aux soins de santé primaires est très limité pour les personnes déplacées et les populations hôtes, en raison notamment du manque de personnel de santé qualifié et de la disponibilité limitée de médicaments et d'équipements médicaux.

Le surpeuplement, le manque d'eau potable et les mauvaises conditions d'hygiène dans les camps augmentent le risque d'épidémies telles que le choléra, la rougeole et la méningite.

La crise humanitaire engendrée par ce conflit ne touche pas seulement la santé physique des populations au Nigeria. Le conflit impacte également le bien être psychologique de ces personnes.

Prise en charge d'un bébé dans la clinique mobile MdM © Leslie Wright
Prise en charge d'un bébé dans la clinique mobile MdM © Leslie Wright

Notre action face à la crise humanitaire au Nigeria

Médecins du Monde intervient dans le nord-est du Nigeria depuis fin 2016 dans le but d’améliorer l’accès aux soins des populations vulnérables, qu’elles soient déplacées ou hôtes. Six cliniques ont été mises en place pour répondre à la crise humanitaire engendrée par ce conflit (dans les camps de Maiduguri et à Damboa).

 

Une consultation au sein de l'une de nos cliniques mobile © Leslie Wright
Une consultation au sein de l'une de nos cliniques mobile © Leslie Wright

 

 

Nos équipes prodiguent des services de santé primaire gratuits, des consultations pré et postnatales, de la vaccination de routine, de la prise en charge nutritionnelle, du suivi des survivants de violences liées au genre, un appui psychosocial et des consultations individuelles en santé mentale ainsi que des séances d’éducation à la santé.

En outre, une équipe d'intervention d'urgence (ERT) a été recrutée pour répondre aux nouvelles urgences dans le Borno, telles que l'afflux de population ou l'apparition d’épidémies. Depuis août 2018 et en raison d’une épidémie de choléra, l'ERT a mis en place deux programmes de traitement oral (OTP) et une unité de traitement du choléra (CTU) à Maiduguri et à Damboa.

 

Nigeria
Nigeria

En 2018

Nous avons effectué :

  • 100 000 consultations curatives
  • 11 000 consultations prénatales
  • dépisté 52 000 enfants et 2 800 d'entre-eux traités pour malnutrition aiguë sévère
  • 35 000 consultations en santé mentale et soutien psychosocial (sessions de groupes et individuelles)

 

 

Votre soutien

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.