Coronavirus : Médecins du Monde se mobilise face à l'urgence

 

Soigner les plus vulnérables

Face à l’épidémie de Coronavirus, Médecins du Monde s’organise et prend toutes les mesures nécessaires pour protéger ses bénéficiaires et ses équipes. Qu'ils soient exilés, exclus, sans domicile ou mal logés, leur santé est notre priorité absolue.

 

 

Nos actions

Mis à jour
18 juillet 2020
Médecins du Monde
18/07/2020 à 12h11

Guyane : expulsions à répétition

Depuis 2004, nos équipes interviennent dans les #bidonvilles de l'agglomération de #Cayenne, pour proposer aux habitants un premier accès aux soins et les aider à faire valoir leur droit à un #logement et à une couverture maladie.

Médecins du Monde
17/07/2020 à 12h07

Guyane : l'accès aux soins entravé

Lorsque ces images ont été tournées en février, le système de santé guyanais souffrait déjà d'énormes lacunes. Désormais, avec l'épidémie de #covid19 qui atteint son pic en #Guyane, la crise sanitaire se double d'une grave crise sociale.

Médecins du Monde
16/07/2020 à 12h01

Guyane : les favelas à la française

[Reportage]

En février, nous nous sommes rendus en #Guyane pour témoigner des conditions dans lesquelles vivent les personnes entassées dans les bidonvilles de l’agglomération de #Cayenne. Une situation qui n'a fait qu'empirer avec le #coronavirus.

Presse
12/07/2020 à 11h53

En Guyane, la crise dans les hôpitaux est comparable à celle en métropole, mais en dix fois pire

Alors que le premier ministre, Jean Castex, est attendu à Cayenne dimanche, le président de Médecins du monde regrette que l’Etat n’en fasse pas plus pour améliorer les conditions sanitaires.

Le Monde
> Lire la suite
News
09/07/2020 à 09h04

Fin de l’état d’urgence sanitaire : conséquences délétères de la vie à la rue

En ce 9 juillet 2020, veille de la fin de l’état d’urgence sanitaire et de la trêve hivernale, Médecins du Monde interpelle les décideurs sur les conséquences du mal-logement sur la santé. Nous rappelons la nécessité de pérenniser les mesures prises à destination des personnes à la rue déployées pendant le confinement. La fin de cette trêve ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue sans solution durable d’hébergement.

Fin de l’état d’urgence sanitaire : conséquences délétères de la vie à la rue
Médecins du Monde souhaite rappeler que la fin de la trêve hivernale ne peut signifier à nouveau la reprise des expulsions et des mises à la rue des sans-abris. © Jerôme Leblois
> Lire la suite
S'engager

Je deviens bénévole.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.

 
Global loader