Faire un don

Pour une politique d’accueil digne

L’omniprésence policière contraint les migrants à devenir invisibles aux yeux de la population locale ©Reuters

Pour une politique d’accueil digne

Médecins du Monde est sollicité ce jour à Thal-Marmoutier par l’Agence Régionale de Santé (ARS) pour participer à l’accueil de 56 réfugiés en provenance d’Afrique subsaharienne. Médecins du Monde assurera auprès de ces migrants relocalisés des consultations médicales pendant 3 jours.

En l’absence de la PASS, manquant de moyens et en sous-effectif, Médecins du Monde intervient ici dans un contexte d’accueil d’urgence, pour pallier comme trop souvent le défaut de réponse digne des pouvoirs publics à l’accueil des populations migrantes.

« Médecins du Monde ne devrait pas être présent, il est tout à fait regrettable que ce dispositif d’accueil ne prévoit pas une prise en charge complète et assumée de la part des services de l’Etat. » Indique Nicolas Fuchs, Coordinateur régional Alsace Franche-Comté, « Cet accueil de quelques dizaines de personnes ne doit pas cacher l’absence béante de politique d’accueil au niveau national : harcèlement, confiscation des biens des migrants, non-respect des droits fondamentaux, conditions de vie indignes… Nous intervenons parce que le volet santé doit être assuré. Mais nous souhaitons surtout qu’un accueil digne soit assuré pour tous »

En cette journée internationale des migrants, Médecins du Monde tient à rappeler que ce dispositif symbolique ne règle en rien la question des migrants. L’immense majorité des migrants fait face à une crise de l’accueil et de la protection dès l’arrivée en France et survit dans des conditions de vie et de sécurité déplorables. Ce dispositif représente l’ouverture d’une micro-voie légale qui ne règle en rien les conséquences humaines d’une politique d’endiguement de la France et de l’Union européenne vis-à-vis des personnes qui cherchent à rejoindre l’Europe et transitent par la Libye.

Le dispositif

Piloté par France Horizon (association qui propose des solutions d’hébergement et d’accompagnement à destination des personnes isolées et familles en difficulté sociale, sans-abri, réfugiés et migrants, etc), ce dispositif transitoire vise à accueillir pour une durée de 4 mois environ 60 réfugiés politiques en provenance d’Afrique subsaharienne : Lybie, Tchad, Niger. Au bout de 4 mois, des solutions d’intégration doivent être proposées. Il sera reconduit sur le même site tous les 4 mois, et également déployé dans d’autres départements.

Les personnes arrivantes auront, dans un délai de quelques jours, une ouverture de droits à l’Assurance Maladie. Elles seront hébergées au couvent de la congrégation des Petites Sœurs Franciscaines de Thal-Marmoutier.