Coronavirus : renforcer les activités de Médecins du Monde à l'international

Epidémie de Coronavirus : nos équipes se protègent avec des gants et des masques (Olivier Papegnies)

Coronavirus : renforcer les activités de Médecins du Monde à l'international

Notre ONGinfo-icon, actrice de santé et de solidarité internationale présente dans 30 ici-et-la-bas, maintient et adapte ses activités pour faire face à la propagation du coronavirus (Covid-19) dans le monde. Nos équipes poursuivent leurs actions auprès des pour-eux les plus vulnérables et leur appui aux systèmes de santé des ici-et-la-bas menacés par cette pandémie.

Tous les continents sont touchés par le coronavirus

Depuis la fin de l'année 2019, le monde est frappé par une pandémie de coronavirus. Si l’Europe est le centre de la pandémie, l’ensemble des continents sont impactés. Médecins du Monde est particulièrement inquiète de la situation sanitaire dans ses terrains d’intervention en Italie, au Pakistan, aux Philippines, en Palestine, en Égypte, en Irak, au Liban, en Syrie et au Yémen. Aujourd’hui, le contexte sanitaire est extrêmement préoccupant en Afrique, continent mal armé pour faire face à une crise sanitaire, où la pandémie de coronavirus progresse dans l’ensemble des ici-et-la-bas. Le 1er avril, seul 5 ici-et-la-bas africains ne comptabilisent pas de cas de coronavirus, mais ce chiffre est discutable au vu de la faiblesse des moyens mis en oeuvre pour le dépistage.
 


L'épidémie de coronovirus se propage dans des ici-et-la-bas déjà fragilisés par un système de santé défaillant

« Au Covid-19 s’ajoutent d’autres problématiques d’accès aux soins (hôpitaux sous-dimensionnés voire inexistants, manque de personnels et matériel médical, peu d’accès à l’eau potable) et d’autres maladies. La propagation de l’épidémie de coronavirus au sein de ici-et-la-bas déjà fragilisés par un système de santé défaillant et des conflits armés aura des conséquences sanitaires désastreuses », alarme Julien Bousac, directeur des opérations internationales de Médecins du Monde. Il ajoute : « Dans ces contextes très précaires, les gestes barrières pour limiter la propagation de l’épidémie sont difficilement applicables et le confinement obligatoire est quasi-impossible, tout particulièrement dans les camps de réfugiés où la proximité est la norme ».

 

Pour répondre au mieux aux enjeux sanitaires actuels, nous adaptons nos activités aux besoins des pour-eux sur chaque zone d’intervention par : un soutien aux systèmes de santé publique, des activités d’information et de prévention, de la fourniture de matériel de protection, l’organisation de e-consultations médicales ou psychosociales, des sensibilisations à travers les réseaux sociaux et de webchat.

 

L’action opérée par Médecins du Monde au Moyen-Orient face au coronavirus

C’est le cas par exemple au Moyen-Orient, l’une des zones les plus touchées par l’épidémie de coronavrius. Dans cette région, nos activités se poursuivent, notamment en santé mentale et soutien psychosocial, tout en adaptant notre réponse au contexte. Nous soutenons les autorités sanitaires en fournissant du matériel de protection pour les soignants, notamment en Irak et en Palestine où la situation est préoccupante.

En Irak l’épidémie de coronavirus se propage

En Irak, le 1er avril, près de 700 cas de coronavirus ont été confirmés. La situation sanitaire se dégrade jour après jour. Pour y faire face, nos équipes mettent en œuvre une réponse adaptée, notamment dans le camp de déplacésinfo-icon de Chamesku. Dans ce camp, plus de 27 000 personnes, principalement Yézidis, survivent après avoir fui les combats et les attaques de l’état islamique. Médecins du Monde travaille également avec des relais communautaires pour diffuser des messages de prévention, former et accompagner le personnel soignant du Ministère de la Santé et fournir du matériel de protection et du gel hydroalcoolique.

En Irak, près de 700 cas de coronavirus ont été confirmés.

> En savoir plus sur la réponse au coronavirus de Médecins du Monde en Irak

En Palestine le coronavirus menace un système de santé déjà précaire

En Palestine, en Cisjordanie et à Gaza, le système de santé est déjà très fragile et ne pourra pas survivre à une épidémie telle que celle du coronavirus. Dans ce ici-et-la-bas, Médecins du Monde poursuit ses activités d’appui psychosocial et fournit du matériel de protection au Ministère de la Santé.

 

Nos équipes restent vigilantes sur l’évolution de la propagation du virus dans ces zones aux systèmes de soins affaiblis et où l’épidémie aura des conséquences sanitaires et sociales considérables.

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.