France

© Olivier Papegnies
Le Conseil Constitutionnel vient de déclarer le fichage biométrique des mineurs isolés conforme à la Constitution, entérinant ainsi un système qui fait primer la lutte contre l’immigration irrégulière sur la protection de l’enfance. Nos 22 organisations restent extrêmement inquiètes de l'impact...
© Reuters
Malgré les nombreuses alertes de nos associations, les violations des droits fondamentaux des personnes en migration se poursuivent à la frontière franco-italienne, de Menton à Briançon. Afin que cessent ces atteintes inacceptables, nos associations font aujourd’hui appel au procureur de la...
© Olivier Papegnies
Le Conseil constitutionnel examinera mardi 9 juillet la Question Prioritaire de Constitutionnalité (QPC) posée par nos 22 organisations au sujet de l’article 51 de la Loi Asile et Immigration portant création du fichier biométrique des mineurs non accompagnés. Nous attendons qu’il reconnaisse l’...
© Olivier Papegnies
Nous, associations et fédérations accompagnant des personnes en situation de précarité et collectifs citoyens de soutien aux personnes migrantes/exilées, ne cessons de constater et d’alerter sur l’augmentation du nombre de personnes, de femmes, de familles et de mineurs non accompagnés à la rue,...
© Olivier Papegnies
Le Conseil d’Etat accepte de renvoyer au Conseil Constitutionnel la question de la conformité à la Constitution du fichage des mineurs isolés étrangers.
Pour sortir de cette politique inhumaine, absurde, inefficace et coûteuse, le demandeur d’asile doit avoir le choix du pays où déposer sa demande : en conséquence le règlement Dublin III doit être abrogé. #StopDublinCampaign
600 personnes vivent à Grande-Synthe dans des conditions sanitaires, précaires et extrêmement indignes. © Reuters
Deux personnes exilées, avec le soutien de l’Auberge des Migrants , la Cimade , DROP Solidarité, la Fondation Abbé Pierre, le GISTI, la Ligue des droits de l’Homme, Médecins du Monde, le Refugee Women’s Centre et Salam Nord/Pas-de-Calais, déposent ce jour une requête au tribunal dénonçant les...
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
MdM apporte un soutien psychologique, médical et social à ces jeunes sans protection. © Olivier Papegnies
Le Conseil d’Etat vient de refuser de suspendre l’exécution du décret du 30 janvier 2019 autorisant le fichage des mineurs isolés. Nos organisations restent déterminées à mettre fin à ce qui constitue une atteinte grave aux droits de l’enfant.
© Olivier Papegnies
Face à la situation dramatique des personnes à la rue dans le Nord-Est parisien, les collectifs citoyens et les associations venant en aide aux exilés suspendent leurs activités le mardi 9 avril prochain pour dénoncer l’action des pouvoirs publics.
Global loader