France

Médecins du Monde alerte Manuel Valls sur la situation à Calais

La pauvreté et l’exclusion obligent près de 17 600 personnes à vivre dans des bidonvilles. On n’en compte pas moins de 359 en France en 2019.

Ils sont fragilisés par leur histoire personnelle, l’errance, le harcèlement et la précarité. Depuis dix ans, Médecins du Monde accompagne les migrants sur le littoral du Nord-Pas-de-Calais. Son but, leur garantir un accès aux soins et améliorer leurs conditions de vie à Calais, Dunkerque et à...
Intervention de la maraude SDF Médecins du Monde
Cette lettre ouverte commune a été adressée à Manuel Valls pour l’interpeller sur l’inquiétude des associations sur les questions d'hébergement et de logement.
David est un usager de drogues par injection depuis plus de 15 ans © Olivier Papegnies
Les associations de l’Observatoire du droit à la santé des étrangers alertent les ministères de l’Intérieur et de la Santé : il doivent stopper cette expulsion.
En 1993, Médecins du Monde lançait sa première mission à destination des Roms. Conditions de vie extrêmement précaires, expulsions en hausse : les équipes de terrain tirent la sonnette d’alarme sur une situation qui n’a guère évolué en vingt ans.
Calais. 2 juillet. Nouvelle expulsion à 6h30 du matin du principal camp de migrants. Violence, gaz lacrymogènes, mise à l'écart des associations et des journalistes… Récit d’une sale journée.
Médecins du Monde plaide pour la reconnaissance des mineurs non accompagnés comme des enfants en danger. © Olivier Papegnies

Le nombre d’enfants parmi les exilés est en augmentation croissante. Aujourd’hui, en Europe, plus d’un exilé sur 3 est mineur. Parmi ces enfants et adolescents, une partie d’entre eux sont seuls, sans leurs parents.

© Bruno Fert
En France, 141 500 personnes sont sans-abri*. Souvent fragiles, malades et marginalisés ils vivent sur les trottoirs ou dans des abris de fortune. A Rouen, l’équipe de Médecins du Monde va au-delà de sa seule mission de soins.
Global loader