Faire un don

Articles

Le 26 mars marque la 3e année de l’intervention de la coalition arabe, menée par l’Arabie Saoudite, en appui au gouvernement «officiel» d’Hadi contre les rebelles Houthis qui contrôlent la partie Nord du Yémen. L’intervention n’a semble-t-il pas atteint son objectif initial : renverser les Houthis...
2017 Syrie © Reuters
Ce 15 mars marque les sept ans de guerre en Syrie : les parties en conflit, avec leurs alliés respectifs, tuent en toute impunité tandis que la communauté internationale se débat dans son impuissance. Tout a été dit sur l’ampleur de ce conflit. 350 000 morts ont été identifiés. Le pays est exsangue...
© Valentina Cugusi
Médecins du Monde organise la quatrième édition de ses Journées scientifiques. Ce rendez-vous est un temps d’échange annuel sur la question de la santé, de la précarité et de l’action humanitaire en France et à l’international. Il met en valeur les résultats des recherches et des innovations dans...
©Reuters
A l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, Médecins du Monde réaffirme son engagement pour le combat des femmes à décider librement de leur sexualité, de leur santé et de leur vie.
Les frappes aériennes et les tirs d’artillerie sur la Ghouta orientale empêchent l’acheminement de l’aide humanitaire à l’intérieure de l’enclave assiégée, ainsi que les évacuations médicales, et ce, cinq jours après l’adoption par le Conseil de Sécurité de l’ ONU d’une résolution appelant à une...
À un mois de la fin de la trêve hivernale et après 2 séquences de Plan Grand Froid, la délégation Île-de-France de Médecins du Monde dénonce l’absurde gestion au thermomètre du sans-abrisme et l’indignité de la polémique politique qui l’accompagne.
© Reuters
Une coalition d’organisations médicales et humanitaires, certaines opérant dans la zone assiégée de la Ghouta Orientale, exhorte le Conseil de Sécurité de l’ ONU à voter pour une cessation immédiate des hostilités afin de permettre l’acheminement d’une aide humanitaire d’urgence dans toutes les...
L’omniprésence policière contraint les migrants à devenir invisibles aux yeux de la population locale ©Reuters
Alors que le projet de loi "Asile et Immigration" est adopté en Conseil des ministres, prélude à son examen par le Parlement, les organisations engagées dans les Etats Généraux des Migrations dénoncent le choix du Gouvernement de reléguer au second rang de ses préoccupations le respect des droits...
S'inscrire à la Newsletter