Médecins du Monde victime d’un vol de Carte Bleue, la situation sous contrôle
3 minutes
En cours de lecture Déclaration conjointe contre le déplacement massif forcé des Palestiniens à Gaza
Articles

Déclaration conjointe contre le déplacement massif forcé des Palestiniens à Gaza

Articles 20.02.2024

© AHMAD HASABALLAH - GETTY IMAGES via AFP

En tant qu’organisations signataires, nous sommes consternées par le déplacement massif et forcé de la population palestinienne à Gaza provoquée par l’attaque militaire israélienne. Près de 2 millions de Palestiniens ont été déplacés de force dans la bande de Gaza et des informations indiquent qu’Israël prévoirait des déplacements massifs en dehors de Gaza. Il faut agir sans attendre pour remédier à cette catastrophe humanitaire au titre du droit international humanitaire et des principes régissant les droits humains.

Les déplacements forcés, tels qu’à Gaza, constituent une violation du droit international humanitaire, en particulier l’article 49 de la quatrième convention de Genève qui interdit le transfert forcé de personnes protégées par une puissance occupante. Les actions d’Israël, notamment la délivrance d’ordres « d’évacuation » couvrant de vastes zones de Gaza, ont conduit au déplacement de 85 % de la population gazaouie, selon les estimations. Des familles ont été déplacées à plusieurs reprises, ne faisant qu’exacerber une situation déjà critique. L’absence d’itinéraires sûrs et de destinations claires soulève des inquiétudes concernant le droit au retour des personnes déplacées et constitue un transfert forcé.

Nous sommes horrifiés à la perspective d’une invasion terrestre à Rafah, qui serait absolument dramatique pour la population d’un million et demi de personnes qui y est actuellement recensée (parmi lesquelles un million de personnes déplacées). A Rafah, la population n’a nulle part où aller car le nord et le centre de Gaza sont bombardés quotidiennement. Les informations faisant état de projets israéliens qui viseraient à déplacer de manière permanente les Palestiniens de Gaza vers d’autres territoires, comme la péninsule du Sinaï ou des pays tiers, sont alarmantes.

Face à ces vives préoccupations, nous appelons les gouvernements du monde entier à tout mettre en œuvre pour :

  • Œuvrer activement en faveur d’un cessez-le-feu immédiat, permanent et inconditionnel.
  • Veiller à ce qu’Israël se conforme à toutes les obligations qui lui incombent en vertu du droit international et des mesures conservatoires ordonnées par la Cour internationale de justice.
  • Rejeter et prévenir toute initiative pouvant contribuer au déplacement forcé, permanent ou prolongé, des Palestiniens et veiller au retour en toute sécurité de tous les Palestiniens déplacés à Gaza dès la fin des hostilités.
  • Faciliter l’accès immédiat de l’aide humanitaire à Gaza, y compris l’acheminement de biens et fournitures essentiels pour répondre aux besoins de la population, notamment des groupes les plus vulnérables.
  • S’acquitter pleinement des obligations juridiques qui leur incombent en vertu des conventions de Genève et du droit international coutumier pour garantir le respect du droit international humanitaire.

Nous demandons à la communauté internationale de prendre des mesures fermes pour remédier à la détresse des Palestiniens de Gaza et faire respecter leurs droits conformément au droit international.

 

Signataires de la déclaration :

ActionAid
Action Against Hunger
Action for Humanity
Amnesty International UK
Caabu (Council for Arab-British Understanding)
CAFOD
Child Rights International Network (CRIN)
Christian Aid
Eurochild
Gender Action for Peace and Security (GAPS)
Handicap International – Humanity & Inclusion
Interpal
INTERSOS
Islamic Relief UK
Lawyers for Palestinian Human Rights
Médecins du Monde – International Network
Medical Aid for Palestinians – MAP
Plan International
SAFERWORLD
Sadaka, The Ireland Palestine Alliance
The Global Legal Action Network (GLAN)
Trócaire
War Child
War on Want
Welfare Association