Faire un don

Communiqués de presse

Pétition Médecins du Monde "Targets of the World"

Il est devenu courant de bombarder les hôpitaux, d’abattre les médecins, les aides-soignants, les brancardiers, les sages-femmes. Délibérément.

Au Yemen, 25% des centres de santé sont détruits ou ne fonctionnent plus ©AFP

Dans cette déclaration, nous saluons particulièrement l’appel à une cessation durable des hostilités, aux efforts d'amélioration de l'accès, de la capacité et de la sécurité des ports yéménites, y compris l'installation de grue

Mineur isolé étranger © Sinawi Medine

Or, la grande majorité arrive sur notre territoire à la suite d’un parcours douloureux, ponctué de violences, d’humiliations, pour la plupart rencontrées en Libye.

Le 2 juin, environ 4 000 habitants de la ville de Noaimah ont été contraints à évacuer. À Al-Noaimahis, le seul hôpital de la région, soutenu par la SAMS, a été détruit par les bombardements.

« Nous sommes dans une course contre la montre. L’épidémie de choléra progresse à grande vitesse.

Les enfants sont les premières victimes de ce conflit © AFP

Le Conseil de sécurité peut et doit faire davantage pour protéger les civils des horreurs du choléra, de la faim et des attaques indiscriminées de toutes les parties au conflit.

© Olivier Papegnies

Nombre de patients rencontrent des difficultés d’accès à leurs droits sociaux et sanitaires, ce qui empêche ou limite leur accès aux soins primaires ou de second niveau et rend impossible de construire ou reconstruire avec eux