>  Presse  >  Communiqués de presse  >  A l'International  >  Grèce. Attaque raciste : trente points de suture au visag...

Communiqué de presse

Grèce. Attaque raciste : trente points de suture au visage d’un enfant afghan de 14 ans. Médecins du Monde s’indigne et se mobilise contre la xénophobie

Alors que Médecins du Monde tire la sonnette d’alarme depuis des mois sur la multiplication des violences xénophobes contre les minorités ethniques, un jeune afghan de 14 ans a été victime à Athènes d’une agression d’une extrême violence.

Trente points de suture sur un visage d’enfant. Ce sont les séquelles de cette attaque par trois hommes vêtus de noir et munis de tessons de bouteille. Après avoir été soigné à l’hôpital, l’enfant a été placé sous la protection du Procureur et de Médecins du Monde qui gère un centre d’accueil pour les mineurs réfugiés.

"Je n'avais jamais vu une telle barbarie" a indiqué le Docteur Nikitas Kanakis de MdM en Grèce.

Cliquez sur l'image pour voir le témoignage recueilli par Médecins du Monde : 

« Je suis descendu du métro à la station Attiki et j'allais chez moi. Trois hommes sont venus derrière moi, ils m'ont tapé sur l'épaule et m'ont demandé d'où je suis. Quand j'ai dit que je venais d'Afghanistan, ils ont commencé à me frapper.»

C’est avec beaucoup d’inquiétude que Médecins du Monde assiste à la multiplication des actions violentes et déclarations xénophobes à l’égard des migrants, qui deviennent pour certains les boucs-émissaires de la crise.

Le 7 février dernier, une quarantaine d'activistes du parti raciste « Aube Dorée » s’étaient déjà massés devant la polyclinique de MdM à Perama (non loin du Pirée) avec la ferme intention de commettre des actes de violence. Ils en ont été chassés par les habitants du quartier et les patients.

Malgré ces tentatives d’intimidations, Médecins du Monde continue à prodiguer des soins aux personnes dans le besoin sans aucune discrimination.

Hausse du chômage, augmentation de la pauvreté infantile et de la précarité, expulsions régulières des logements pour insolvabilité… En Grèce comme dans d’autres pays européens, les systèmes européens de santé et protection sociale vacillent sous les mesures d’austérité déclenchées par les gouvernements européens. Dans ce contexte, les plus pauvres voient les dispositifs sociaux qui leur apportaient auparavant une aide minimale se réduire, voire disparaitre. Alors même que l’ensemble de la population doit faire face à une augmentation de la pauvreté, la récession sans précédent est politiquement exploitée par certains groupes xénophobes d’extrême droite.

En Grèce, MdM a également réagi contre la hausse de la xénophobie avec la création d’un nouveau projet intitulé « Assez ! », en collaboration avec le Conseil grec pour les réfugiés. Ce projet se concentre essentiellement sur les jeunes en Grèce, cible directe des extrémistes qui tentent de les impliquer dans des actes criminels et xénophobes. MdM et le conseil grec pour les Réfugiés visitent des écoles publiques situées dans les zones les plus touchées par la violence raciste afin de discuter ouvertement de ces questions et de les sensibiliser aux conséquences négatives de la xénophobie pour l’ensemble de la société.

Médecins du Monde lance un appel au gouvernement grec, à la police grecque, au Conseil de l’Europe et aux instances de l’Union européenne pour défendre une démocratie mise en danger par des actes barbares.

Pour plus d’informations sur nos programmes, pour organiser des interviews ou des reportages sur le terrain, n’hésitez pas à nous contacter.

Contact presse
Agnès Varraine Leca, Emmanuelle Hau & Aurélie Defretin
01 44 92 14 32 / 14 31 / 13 81 - 06 09 17 35 59             
infomdm@medecinsdumonde.net        
www.medecinsdumonde.org    

mai 2013