Reconstruction post conflit des systèmes de santé : Le cas de la RdC

Rapports
Actes du colloque du 6 octobre 2006 consacrée à la reconstruction du système de santé en République Démocratique du Congo (RDC).

L’impression générale qui se dégage de cette journée est qu’elle n’aura pas été un hymne à un néo-libéralisme débridé. La place et les responsabilités de l’Etat ont été en permanence soulignées, réaffirmées et réinterpellées même si tout le monde a eu l’occasion de dire que naturellement, cela n’était pas le seul acteur. Le dernier atelier sur la place des communautés en témoigne. Sur les perspectives de travail, je vais reprendre quelques éléments cités par Hyppolite pour le compte du ministère de la Santé. Il a fait une intervention à la fois réaliste et optimiste. Réaliste parce que j’ai beaucoup aimé quand il a précisé que dans ce pays continent qui fait 5 fois la France et 60 millions d’habitants, on ne peut pas généraliser ou pointer des mécanismes qui soient absolument ubiquitaires sur son territoire. Optimiste parce que sa réponse concernant la nécessité de rester calés sur une politique nationale de santé nonobstant les perspectives du vote prochain, fait le pari que quoiqu’il sorte des urnes, personne ne remettra en cause un certain nombre de fondamentaux dont son attachement à la santé. Cela fait du bien d’entendre quelqu’un dans ce pays qui ne s’inscrive pas dans une logique de scénario catastrophe avant même le résultat des élections.

 
Global loader