Faire un don

Contacter Léa Gibert I Responsable des Urgences

District Amedi, Village Bamerni. Irak (c) Guillaume Pinon

Irak

Urgence
3,2 millions

de déplacés internes en Irak

1,7 millions

d'Irakiens directement exposés au conflit

8,6 millions

de personnes ont un besoin d’aide humanitaire

La situation

Les combats qui touchent depuis 2014 le nord et l’ouest de l’Irak ont conduit plus de 3 millions d’Irakiens à se déplacer. Près de la moitié d’entre eux se sont réfugiés au Kurdistan et dans les régions avoisinantes. Kurdes, yézidis, chrétiens ou musulmans, la plupart a fui pour échapper à la progression rapide de l’organisation de l’État islamique.

Constamment exposés à la violence et à la peur, ils font face à une situation humanitaire dramatique : insalubrité, manque d’hygiène, accès aux soins très difficile… Les habitants directement exposés au conflit, les populations déplacées à l’intérieur du pays, les réfugiés venus de Syrie et les populations des régions d’accueil sont autant de victimes directes ou indirectes de ce conflit.

Notre action

VICTIMES DES CRISES & CONFLITS

Donner accès à des soins de santé primaires

Dans le camp de Zakho, Bassima, une infirmière, fait une consultation médicale. © Guillaume Pinon
Dans le camp de Zakho, Bassima, une infirmière, fait une consultation médicale. © Guillaume Pinon
Dohuk
Dohuk

En 2015

Nous avons donné :

  • 3 810 consultations de santé mentale

Médecins du Monde intervient dans les camps de la région de Dohuk, au Kurdistan irakien. Dans les camps de Dawodia et de Chamisko, des équipes médicales proposent aux populations déplacées et extrêmement fragilisées des soins de santé primaires et de santé sexuelle et reproductive, des soins pédiatriques, un soutien psychosocial, du dépistage nutritionnel et des séances d’éducation à la santé.

Plus au sud, dans le gouvernorat de Kirkouk, Médecins du Monde a mis en place trois cliniques mobiles en 2015  pour répondre à l’afflux majeur de nouveaux déplacésinfo-icon et aux besoins des populations hôtes. Des soins de santé primaires (y compris des soins de santé sexuelle et reproductive) et un soutien psychosocial leur sont proposés.

350 000 €
Consultation médicale dans le camp de Zakho © Guillaume Pinon
Consultation médicale dans le camp de Zakho © Guillaume Pinon

Accès aux soins de santé primaire pour les réfugiés Irakiens en Turquie

Par ailleurs, en partenariat avec une ONGinfo-icon turque, l’association intervient auprès des Irakiens et Syriens réfugiés de l’autre côté de la frontière, dans les camps de Diyarbakir et Batman. Des soins de santé primaires et psychosociaux y sont dispensés.

Historique
1990
Seconde guerre du Golfe.
1991
Missions chirurgicales, traitement des enfants malades, formation des soignants.
2000
Création d’unités de soins post-opératoires pédiatriques dans 4 hôpitaux de Bagdad, Bassora et Mossoul.
2003
Soutien d’urgence aux structures de santé pendant la guerre.
2004
Médecins du Monde quitte le pays pour des raisons de sécurité.
2006
Programmes d’amélioration de la prise en charge des soins d’urgence.
2011
L’association quitte à nouveau le pays pour raisons de sécurité.
2014
Aide d’urgence aux populations déplacées au Kurdistan.

Votre Soutien

Nous rejoindre
Field coordinator (M/F)
Donner

1 534 € pour installer un centre de santé dans un camp de réfugiés

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.