Coordinateur de programme réduction des risques auprès des usagers de drogues (H/F)

Coordinateur de programme réduction des risques auprès des usagers de drogues (H/F)

Abidjan
Côte d'Ivoire

Médecins du Monde, association médicale militante de solidarité internationale, s'engage depuis bientôt 40 ans à soigner les populations les plus vulnérables ici et là-bas, à témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, à obtenir des améliorations durables des politiques de santé pour tous.

Association indépendante, nous agissons au-delà du soin en dénonçant les atteintes à la dignité et aux droits humains et en nous battant pour améliorer la situation des populations précaires. En France comme à l’international dans plus de 35 pays, nos actions ont pour but de faciliter l’accès au système de santé en travaillant sur 5 thématiques prioritaires structurant nos combats et nos plaidoyers : urgences et crises, santé sexuelle et reproductive, réduction des risques, migrations, droits et santé et santé-environnement.

Médecins du Monde a débuté ses actions auprès des populations vulnérables de Côte d’Ivoire en 1986. Après une présence interrompue de 1986 à 2007, MdM a repris ses activités dans le pays suite à la crise post-électorale en avril 2011. En 2011, MdM a soutenu 21 structures de santé dans la capitale économique, Abidjan, afin de réactiver les centres de santé après la crise.  En 2011 et 2012,  MdM a soutenu 3 districts du sud-ouest dans la prise en charge des urgences obstétricales et de la santé maternelle et infantile. En septembre 2012, ce projet a été poursuivi par le « Partenariat pour la Transition » pour une durée de 16 mois, avec UNICEF et 3 autres ONG internationales. MdM a soutenu 3 districts dans la mise en place de la gratuité ciblée (femmes enceintes et enfants de moins de 5 ans). Ce projet a été complété en mai 2012 par un projet d’appui en eau et assainissement. De 2014 à 2016, pendant 3 années, MdM a poursuivi son action dans le sud-ouest dans le cadre de la mise en œuvre d’un « Projet de Renforcement de Système de Santé » (PRSS) en incluant un nouveau district sanitaire de Soubré (soit 4 districts au total et plus de 150 centres de santé) pour une durée de 3 ans avec l’appui financier du C2D via ECHO.  Par ailleurs, en 2014 et 2015, un projet de prévention et de riposte à la Maladie à Virus Ebola a été mis en œuvre dans la région sanitaire du Gboklè-Nawa San-Pedro. Ce projet a été prolongé pendant l’année 2016 en se concentrant dans 2 districts côtiers avec l’appui financier d’USAID via IRC.

Courant 2016, MdM a mené une étude sur les déterminants socio-culturels des grossesses non désirées des jeunes filles et adolescentes dans le district de Soubré. Ce document a contribué à la formulation d’un projet de prévention et de prise en charge des grossesses non désirées qui va démarrer de manière opérationnelle en mai 2016 dans ce district sanitaire. Depuis 2012, MdM mène également de manière transversale des actions de plaidoyer en faveur du respect du droit à la santé des plus vulnérables. Depuis fin 2016, un accent a été mis sur les actions de plaidoyer en lien avec la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescent.e.s.

Sur Abidjan, MdM a mené en 2014 une étude bio-comportementale auprès des Usagers de Drogues (UD). Suite à cette étude, depuis janvier 2015 et pour une durée de 36 mois, MdM met en œuvre un projet de Réduction des Risques auprès des Usagers de Drogues (UD) dans la ville d’Abidjan. Ce projet cofinancé par I5PC et l’AFD a pour objectif général de contribuer à réduire les taux de mortalité et de morbidité pour les maladies infectieuses chez les usagers de drogues en Côte d’Ivoire. En juillet 2016, une étude sur l’« implication de la communauté dans la prévention et dans la prise en charge de la tuberculose pulmonaire chez les UD à Abidjan» a démarré en collaboration avec le Programme National de Lutte contre la Tuberculose et Alliance CI. Par ailleurs, MdM a démarré fin 2016 la mise en œuvre d’activités communautaires en direction des UD dans le cadre de l’Extension du Round 9 VIH du Fonds Mondial via Alliance CI.

L’ensemble des actions est mené en collaboration étroite avec les autorités sanitaires afin de soutenir et de renforcer le système de santé ivoirien mais aussi avec la société civile nationale à travers différentes organisations locales qui sont impliquées directement dans la mise en œuvre des activités. Par ailleurs, MdM privilégie dans ses programmes une forte implication communautaire dans ses différentes actions.

Pour la période 2019-2022, les axes stratégiques d’intervention de la mission se déclinent dans le cadre de trois programmes, dont les thématiques d’intervention sont :

  • la réduction des risques auprès des usagers de drogues,
  • la santé sexuelle et reproductive des jeunes et des adolescent.e.s.,
  • le dépistage et la prévention du cancer du col de l’utérus chez les femmes très vulnérables,
  • ainsi que le plaidoyer pour le droit à la santé de manière transversale.

Description du poste

Sous la responsabilité hiérarchique de la Coordinatrice Générale, le Coordinateur de Programme travaille en étroite collaboration avec la Coordinatrice Médicale pour les aspects programmatiques et avec le Coordinateur Administratif pour les fonctions supports.

Plus spécifiquement, le Coordinateur de Programme est en charge de :

  1. La représentation et coordination avec les acteurs sur la thématique :
  • Participe aux réunions stratégiques sur la thématique dans le pays et à l’international (dont groupes internes MdM) ;
  • Représente MdM auprès des autorités, bailleurs de fonds (dont le Fonds Mondial via ses PR), agences SNU et autres partenaires sur la thématique en lien avec le Coordinateur général ;
  • Représente MdM lors des visites de partenaires techniques et/ou financier sur le projet en lien avec le Coordinateur Général ;
  • Représente MdM à l’occasion d’ateliers thématiques / conférences sur la thématique en lien avec le Coordinateur Médical ou Général.

 

  1. La supervision et la mise en œuvre opérationnelle du projet :
  • Participe activement à la définition et à l’adaptation de la stratégie du projet ;
  • Anime le processus de planification et consolide le plan d’action des activités du projet en lien avec l’équipe et les partenaires locaux ;
  • S’assure que le projet respecte le cycle de projet en vigueur et qu’il est documenté par les documents techniques nécessaires (capitalisation) ;
  • Suit les plannings de réalisation afin d’assurer une bonne exécution des activités dans les temps impartis ;
  • Supervise et participe aux différentes activités du projet pour s’assurer de leur bonne réalisation et de leur qualité. Emet des recommandations si nécessaire.
  • S’assure du suivi des indicateurs du projet à travers l’utilisation du Monitool, en lien avec le Coordinateur Médical ;
  • S’assure de la mise à jour des outils de gestion de projet : plan d’action (suivi des activités) / chronogramme (suivi du calendrier), monitools (suivi des indicateurs), plan d’achat ;
  • Suit les échéances contractuelles des bailleurs et planifie les reportings ;
  • Rédige les rapports narratifs intermédiaires et finaux et leurs annexes en lien avec la coordination.

 

  1. La supervision de la gestion administrative et logistique du projet :
  • En lien avec le Coordinateur Administratif et le Coordinateur Général, participe à l’élaboration du budget du projet ;
  • Supervise le suivi budgétaire en collaboration avec le Coordinateur Administratif ;
  • En lien avec la logistique, assure le suivi de l’appui logistique au programme ;
  • S’assure du respect des procédures internes au sein du projet.

 

  1. Le management et l’encadrement des Ressources Humaines :
  • Rédige les profils de poste, participe au processus de recrutement et réalise le briefing de démarrage des membres de son équipe (dont la fixation d’objectifs de démarrage) ;
  • Anime le travail en équipe et gestion des conflits (dont le suivi d’un dispositif de régulation) ;
  • Réalise des entretiens individuels d’appréciation des performances avec les personnes sous sa responsabilité directe et s’assure que chaque responsable d’équipe en fait de même avec les membres de son équipe dans le respect des délais ;
  • Assure des activités de renforcement de capacités / formations auprès des équipes RdR ;
  • Fait respecter le règlement intérieur et les valeurs de MdM.

 

  1. La gestion de la communication / visibilité :
  • Organise des réunions thématiques ou de coordination de manière hebdomadaire et mensuelle en fonction des besoins ;
  • Organise les réunions des organes de gouvernance du projet (COPIL, Comité de Suivi) ;
  • S’assure de la bonne communication avec l’ensemble des partenaires ;
  • S’assure de la bonne coordination et communication au sein de l’équipe et des équipes ;
  • S’assure de la coordination transversale du projet sur la zone avec les projets d’autres ONG, agences ou autorités ;
  • S’assure de la mise à jour de la page Facebook du projet ;
  • Participe à la conception et valide les outils de communication du projet ;
  • En charge du reporting et/ou de sa supervision (SITREP mensuel) ;
  • Participe à la rédaction de publications et communications sur le projet
  • Représente MdM auprès des médias en lien avec le Coordinateur Général.

 

  1. La gestion de la sécurité :
  • Collecte en lien avec les acteurs communautaires et met à jour quotidiennement les informations sur l’environnement sécuritaire ;
  • Actualise avec les équipes et le coordinateur général les consignes spécifiques au projet RdR ;
  • Informe le personnel local du règlement, des règles de sécurité et des sanctions du non-respect (briefing des nouveaux arrivants), en lien avec la logistique ;
  • S’assure que les équipes du projet RdR sont briefées et appliquent quotidiennement les consignes de sécurité ;
  • Informe le Coordinateur Général des éléments clefs de la situation sécuritaire et gère les communications internes et externes, sur sa zone en cas de problème de sécurité grave
  • Fait remonter les incidents dans les délais auprès du Coordinateur Général (référent sécurité), rédige le rapport d’incident et fait le suivi des actions correctrices.

conditions d'emploi

Salarié
Contrat à durée déterminée
0
12 mois

Poste à pourvoir à partir du 1er février 2020
Poste basé à Abidjan
Salaire brut mensuel de 2816 euros
Équivalent 13ème mois versé en 2 fois – à partir de 6 mois d’ancienneté de travail effectif
Prime d'expatriation de 10% du salaire brut
Hébergement en résidence
22.5 RTT / an
5 semaines de congés payés / an
Mutuelle (participation à 60% de MdM et 40% du salarié)
Assurance rapatriation

Médecins du Monde favorise la formation et la mobilité interne de ses acteurs

Départ seul

Profil

Compétences et/ou expériences requises : Expérience d’au moins deux ans à un poste de coordination de projet et dans le management d’équipe Expérience d’au moins cinq ans dans un projet de santé communautaire, idéalement avec les populations-clés Expérience de la réduction des risques, notamment auprès des usagers de drogues est un plus Capacités d’analyse, notamment du contexte sanitaire et sécuritaire Capacités rédactionnelles et analytiques Capacité technique sur le suivi, l’évaluation et le reporting et connaissance du cycle de gestion de projet et des outils associés Capacité à gérer les priorités et à organiser le travail des équipes Capacité à travailler et à encadrer une équipe nationale avec des profils divers Qualités personnelles : Patience et diplomatie Réactivité, anticipation, capacité à prendre des initiatives Engagement et militance Adaptation à un contexte stressant Rigueur et capacités organisationnelles Ecoute, diplomatie, dialogue Esprit d’équipe Intérêt pour les droits humains et le droit humanitaire international Intérêt pour la réduction des risques et la question des usagers de drogues Langues: Français et anglais impératifs Engagé, vous adhérez aux valeurs de MdM et êtes motivé par son modèle associatif.

Langue

lvl Français
Courant
lvl Anglais
Courant
0
0
0
0
0
Réponse à l'annonce
Veuillez transférer vos fichiers ci-dessus, aux formats doc, docx, xls, xlsx, rtf, jpeg ou pdf.
Tous les champs sont requis.
Aucune candidature ne sera traitée par téléphone.
Médecins du Monde s’engage pour les personnes en situation de handicap et lutte contre toutes les discriminations.