Algérie

Algérie

100 000 à 150 000

estimation du nombre de migrants subsahariens en Algérie

La situation en Algérie

Les arrestations et les expulsions de migrants vers le Niger se sont multipliées en Algérie en 2018 et représentent des événements répétés et constants qui aggravent leurs conditions sanitaires et sociales déjà préoccupantes. Les interpellations des autorités algériennes sont effectuées dans les bus, les taxis mais aussi sur les lieux de travail et de vie des migrants, sans distinction de nationalité, séparant parfois les familles et isolant des mineurs. Des centaines de migrants subsahariens, dont des femmes et des enfants, sont transférés en bus et en camion, à travers le Sahara, pour être abandonnés à la frontière avec le Niger où ils se retrouvent contraints de parcourir une grande distance à pied pour rejoindre le premier centre urbain du Niger (Assamaka).

Forcés à vivre cachés depuis des mois, les migrants se retrouvent dans une situation d’extrême vulnérabilité.

Pour ceux ayant échappé à ces expulsions, la situation reste tout aussi dramatique. Face à la crainte d’être arrêtés, les migrants s’enferment dans leurs domiciles ou dans des chantiers. Forcés à vivre cachés depuis des mois, les migrants se retrouvent dans une situation d’extrême vulnérabilité. La situation sanitaire et médicale devient préoccupante en raison de la rupture d’accès aux soins et de ravitaillement en nourriture.

Stigmatisées, souvent victimes de violences, les migrants subsahariens rencontrent des difficultés à se faire soigner, et ce malgré un système de sécurité sociale efficace en Algérie qui donne un accès universel et gratuit aux structures sanitaires. La situation s’améliore doucement, mais un travail important reste à faire quant à dans la lutte contre la stigmatisation pour permettre un accès aux soins effectifs de ces populations migrantes, ainsi qu’à la reconnaissance de leurs autres droits comme le droit à la scolarisation ou au logement.

 

 

Notre action en Algérie

Migrantsinfo-icon & Déplacés

Soigner les MIGRANTS subsahariens

À Alger, Médecins du Monde accompagne le transfert à l'association locale Caritas Alger d'un projet menée par notre ONGinfo-icon depuis 2011 relatif à l'amélioration de l'accès des migrants aux structures de soins. Ce projet prévoit un travail de sensibilisation et de référencement vers les structures sanitaires, une écoute spécifique et un accompagnement des migrants sur le terrain. Des visites médicales dans les quartiers de migrants permettent une prise en charge rapide, un suivi des maladies chroniques et des orientations vers les structures de soins compétentes. Ces actions permettent d’offrir un accompagnement de proximité, dans la mobilité, auprès des populations ciblées les plus vulnérables et les moins mobiles. Parallèlement, un certain nombre d’activités d’accueil et d’écoute des personnes ciblées (conseil médical, psychologique, groupe de parole non thérapeutique et sensibilisation) sont mises en place.

 

À Oran, Médecins du Monde travaille avec quatre associations locales afin de soutenir les femmes migrantes et algériennes. Dans un lieu sécurisé et confidentiel, appelé le Jardin des Femmes, des permanences médicales, psychologiques et juridiques sont proposées et un travail mobile est aussi mis en place pour assurer un accompagnement au cas par cas sur le terrain.

 

Par ailleurs, notre association humanitaire appuie les associations algériennes impliquées dans l'assistance et la protection des migrants par un travail de coordination et de renforcement des capacités. La mise en place de rencontres régulières inter-associatifs ont vocation à créer un espace de collaboration opérationnelle pour répondre aux besoins spécifiques des populations migrantes. 

 

Alger
Alger

En 2018

Nous avons :

  • reçu 2 237 femmes au Jardin des femmes
  • distribué 65 000 préservatifs masculins, 500 tests de grossesse,
  • effectué 4000 tests rapides VIHinfo-icon/syphilis/ Hépatiteinfo-icon B
  • renforcé les compétences de 17 associations de la société civile algérienne sur la thématique migration

 

 

Historique
2006
Ouverture d’un programme de lutte contre les violences liées au genre, Alger.
2009
Fermeture du programme à Alger.
2011
Ouverture du programme d’accès aux droits et aux soins des migrants à Alger.
2014
Extension de l’intervention auprès des migrants à Oran.
2016
Ouverture du Jardin des femmes à Oran.
2018
Ouverture d'un projet de coordination et de renforcement des capacités des associations algériennes sur la thématique migration.
2018
Transfert du programme d’accès aux droits et aux soins des migrants à Alger à un partenaire local.

Votre soutien

Donner

50 € pour financer 50 tests de dépistage du VIH

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.