03.07.2020 à 10h07

L'extrême précarité à Grande-Synthe

© Reuters
© Reuters
© Reuters

Voilà des mois que des centaines de personnes exilées vivent dans le plus grand dénuement dans la ville de Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans des abris de fortunes répartis entre les bois du #Puythouck et le site désaffecté de la #Linière.

Après l’installation temporaire de douches et de sanitaires par la mairie dans le cadre de l’épidémie de #Covid19, ces personnes, dont beaucoup de femmes et d’enfants, n’ont désormais plus accès à rien de tout cela.

Actuellement, ils sont 350 à survivre dans les bois.

Infections respiratoires, plaies surinfectées, épidémies de gale dues au à l’absence d’installations sanitaires, traumas et souffrances psychiques…
Chaque jour, notre équipe mobile constate à quel point ces conditions de vies extrêmement précaires nuisent à la santé et à la dignité de ces exilés.
#GrandeSynthe #réfugiés #campements #refugeesrights 

#médecinsdumonde

 
Global loader