Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale
30.10.2017 à 10h50

Alikhan, Afghanistan

Porte de la Chapelle

 

© Patrick Bouffard
© Patrick Bouffard
© Patrick Bouffard

 

(traduit de l’anglais) Je suis moi-même interprète, j’ai travaillé un peu à Athènes dans les instances d’accueil des demandeurs d’asile. J’ai commencé un master de langues en Iran, mais j’ai dû quitter le pays car ça devenait politiquement trop dangereux. C’est la deuxième fois que je dois fuir un pays que j’aime ; l’Afghanistan quand j’avais deux ans et maintenant l’Iran où j’ai grandi.

Ça fait 16, non, 18 jours que je suis à Paris. Je dors plus loin, là-bas, au bord du Canal Saint-Martin. Heureusement j’ai la chance d’avoir un sac de couchage, car il commence à faire très froid. Non je ne sais pas où trouver des vêtements ni me laver, mais tout ça ce sont de petites choses, des options de confort, je peux m’en passer car je dois régler des affaires autrement plus importantes comme la demande d’asile.

En vérité, j’aime beaucoup Paris. Je trouve la ville très belle et les gens attentionnés. Je ne m’inquiète pas car je sais que la roue tourne, ça n’est pas la première fois malheureusement que je me trouve ballotté dans une situation précaire mais au bout du compte de meilleurs jours finissent par arriver.

Heureusement j’ai la chance d’avoir un sac de couchage, car il commence à faire très froid.