Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Protéger les civils

Depuis 2014, le Yémen est sous le feu des affrontements entre les rebelles houthis et les forces gouvernementales. La guerre a fortement dégradé les conditions de vie et fragilisé le système de santé local ©Reuters

Protéger les civils

15 organisations humanitaires et de défense des droits humains ont demandé aujourd’hui à Emmanuel Macron et au gouvernement français d’utiliser tous les moyens à leur disposition pour convaincre leurs alliés, notamment l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, de minimiser l’impact sur les civils de l’attaque en cours sur la ville de Hodeidah, qui abrite le plus grand port du Yémen. La conférence internationale humanitaire sur le Yémen organisée à Paris le 27 juin ne sera utile que si elle contribue à prévenir cette nouvelle catastrophe humanitaire et à améliorer la protection des civils sur tout le territoire yéménite, estiment les ONGinfo-icon.

EDIT : La conférence internationale humanitaire n’aura finalement pas lieu. Elle s’est transformée en une rencontre entre experts et représentants de différentes agences de l’ONUinfo-icon.

La coalition militaire menée par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis a lancé une offensive le 13 juin contre les Houthis autour du port de Hodeidah, sur la côte ouest du Yémen, par lequel transitent plus de 70% des importations. Hodeidah est d’une importance vitale pour plus de 22 millions de Yéménites qui dépendent de l’aide extérieure et des importations commerciales pour survivre. L’envoyé spécial de l’ONUinfo-icon pour le Yémen Martin Griffiths prévenait déjà, il y a deux mois, qu’une attaque sur Hodeidah pourrait « d’un seul coup, anéantir tout espoir de paix ».

Hodeidah est d’une importance vitale pour plus de 22 millions de Yéménites.

 

Au Yémen, une crise humanitaire oubliée

Avant même l’attaque de Hodeidah, le Yémen subissait déjà une crise humanitaire sans précédent, en lien direct avec trois ans de conflit et les entraves à l’accès humanitaire imposées par les belligérants, notamment le blocus maritime et aérien imposé par la coalition sur les régions du Yémen sous contrôle Houthi. La coordinatrice humanitaire de l’ONUinfo-icon pour le Yémen, Lise Grande, a alerté vendredi sur la menace d’une nouvelle épidémie de choléra en raison d’un possible effondrement du système de distribution d’eau à Hodeidah – quelques mois à peine après un épisode fulgurant au cours duquel plus d’un million de cas suspectés de choléra avaient été recensés.

 

 

L’offensive sur Hodeidah a déjà provoqué le déplacement de plusieurs milliers de personnes et les risques qu’elle fait peser sur les civils sont d’autant plus graves compte tenu du bilan désastreux de toutes les parties au conflit. En trois ans de guerre, les forces de la coalition ont violé le droit international humanitaire à de multiples reprises, notamment en utilisant des armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées, en bombardant des écoles et des hôpitaux et en bloquant l’aide et l’accès. Les forces Houties qu’elles combattent ont également eu recours aux mines antipersonnel, ont entravé l’accès humanitaire et ont lancé des attaques indiscriminées dans des zones densément peuplées.

 

L’offensive sur Hodeidah a déjà provoqué le déplacement de plusieurs milliers de personnes

Le conflit a lourdement impacté le système sanitaire yéménite comme ici à Saada ©Reuters
Le conflit a lourdement impacté le système sanitaire yéménite comme ici à Saada ©Reuters

La volonté de la France de s’investir davantage pour résoudre la crise au Yémen est la bienvenue. Cependant, plusieurs ONGinfo-icon ont récemment exprimé, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, leurs préoccupations sur la tenue à Paris d’une conférence humanitaire sur le Yémen le 27 juin co-présidée par l’Arabie saoudite, une partie au conflit, alors qu’une offensive majeure est en cours. L’initiative française, dont l’ambition a été revue à la baisse (il s’agit désormais d’une réunion d’experts) sera jugée sur sa capacité à obtenir des engagements clairs de l’Arabie saoudite et de ses alliés pour minimiser les risques pour les populations civiles lors de l’attaque de Hodeidah et dans l’ensemble du pays, estiment les ONGinfo-icon.

 

 

Pour le Dr. Jean-François Corty, Directeur des Opérations internationales, Médecins du Monde, « Le blocus de la coalition, qui s’apparente à une punition collective, et l’attaque d’Hodeidah accentuent la dégradation des conditions de vie et d’accès aux soins des civils. La France doit activement mener une diplomatie de résolution du conflit pour limiter l’aggravation de la crise humanitaire. »

 

Les 15 organisations signataires de cet appel demandent à la France de :

  • Alerter publiquement sur les risques pour les civils lors de l’attaque de Hodeidah et appeler toutes les parties à prendre des mesures immédiates pour fournir un passage sûr et une assistance adéquate aux civils qui fuient les combats, et permettre un accès sans entrave pour l’aide humanitaire et les importations commerciales à l’ensemble de la population, comme requis par le droit international humanitaire.
  • Condamner les attaques indiscriminées et disproportionnées contre les civils par toutes les parties
  • Suspendre les transferts d’armes françaises à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis dès lors qu’il existe un risque que ces armes soient utilisées au Yémen pour commettre ou faciliter de sérieuses violations du droit international humanitaire ou de droit international des droits de l’Homme et permettre un contrôle parlementaire renforcé des ventes d'armes françaises.

 

 

Liste des organisations signataires

ACAT, Alliance internationale pour la défense des droits et des libertés, Amnesty International, Action Contre la Faim, CARE France, Handicap International, Human Rights Watch, Observatoire des Armements, Norwegian refugee Council, Médecins du Monde, Première Urgence Internationale, Saferworld, Salam for Yemen, Save the Children, SumOfUs.

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.