Faire un don

Urgence Népal : l'intervention en continu

Urgence Népal : l'intervention en continu

L’ESSENTIEL

Deux séismes de forte magnitude (7,8 et 7,3) ont frappé le Népal le 25 avril et le 12 mai dernier, provoquant des glissements de terrains et des effondrements d’immeubles. Le premier tremblement de terre a été le plus dévastateur depuis près d’un siècle. Les derniers bilans dépassent les 8000 morts et font état de plus de 16 000 blessés.

Médecins du Monde a envoyé plusieurs équipes d’urgence composées de médecins, anesthésistes, infirmiers et logisticiens, ainsi que 15 tonnes de matériel (kits chirurgie, kits de catastrophe naturelles, etc.) dès les premiers jours suivants la catastrophe. 

Aujourd'hui, ce sont plus d'une cinquantaine de personnes qui interviennent dans le district de Sindhulpalchok, l'une des zones les plus durement touchées par le séisme.

Mardi 25 août - 17h30

4 mois après les séismes au Népal, Médecins du Monde continue d'intervenir dans le district du Sindhupalchok – le plus affecté – afin d’apporter une aide médicale aux populations. Les équipes de Médecins du Monde œuvrent à la reconstruction du système de santé à travers la réhabilitation de 15 centres de santé et l’appui aux maternités.

Lundi 25 mai - 17h30

Médecins du Monde renforce encore son dispositif dans le district de Sindhupalchok. Les équipes ont installé une clinique fixe temporaire près du village de Golche.  À partir de cette base, des soins de santé primaire sont délivrés à des milliers de personnes présentes sur la zone.

Vendredi 15 mai - 10h08

Le village de Golché, où Médecins du Monde a déployé une clinique, est particulièrement isolé, rendant difficile les communications avec nos équipes sur place. Quelques images de notre intervention auprès des habitants frappés par les deux séismes viennent de nous parvenir.

Mardi 12 mai - 18h20

Ce tremblement de terre a fortement touché la zone où Médecins du Monde intervient, au nord du district de Sindhupalchok. Dans cette zone très isolée, notre équipe d’environ 50 personnes - médecins, infirmiers, psychologues, logisticiens – , doit maintenant faire face à un nouvel afflux de blessés et à des difficultés logistiques accrues.

Médecins du Monde a décidé de renforcer ses moyens matériels et humains pour apporter les premiers secours, et à plus long terme, aider à la reconstruction et au renforcement du système de santé. Une nouvelle équipe médicale quittera prochainement Paris pour le Népal. 

Mardi 12 mai - 14h30

Un nouveau tremblement de terre d’une magnitude de 7,4 a secoué le Népal mardi 12 mai. Selon les informations reçues, l'épicentre se trouve à 83 kilomètres à l’est de Katmandou. 

Nous avons pu contacter nos équipes à Chautara et à Golche, elles sont saines et sauves. Elles prennent soin des nouveaux blessés et évaluent l'adaptation de nos programmes à la situation créée par ces nouvelles secousses. 8 répliques ont déjà eu lieu. Selon le dernier bilan des autorités népalaises, le séisme a fait au moins 42 morts. 

Mercredi 6 mai - 16h40

Alors que le Népal compte encore ses morts et ses blessés 10 jours après le tremblement de terre, et  que Katmandou n’en finit pas de déblayer ses décombres, l’aide humanitaire de Médecins du Monde se fraye un chemin vers les zones les plus sinistrées du Népal. Des cliniques sont en train d’être déployées dans le district du Sindhupalchok pour soigner les populations vulnérables, là tout le système de santé s’est effondré.

Lundi 4 mai - 15h50

Interview de Gérard Pascal : chirurgien, il est membre du conseil d'administration de MdM. Il fait partie de la première équipe d'urgence envoyée sur le terrain. Dans cette vidéo, il fait le point sur la situation au Népal, à Katmandou mais aussi à Chautara et dans le district de Sindhulpalchok. Accès aux soins, besoins urgents et à venir... Gérard Pascal décrit la mission de Médecins du Monde sur le terrain. 

Samedi 2 mai - 14h46 : Récits de réfugiés

Vendredi 1er mai - 12h34

Les derniers bilans s'alourdissent : plus de 6 000 morts et 14 000 blessés.

Jeudi 30 avril - 14h00

En une image, le point sur le matériel envoyé au Népal.

Jeudi 30 avril - 11h00

Départ de l’équipe médicale (2 chirurgiens, 1 anesthésiste, 1 infirmière de l'équipe nationale de Médecins du Monde au Népal, 1 infirmière de bloc, 1 coordinateur) pour prendre en charge des patients dans l'hôpital de la ville de Chautara.

L’équipe part avec des représentants du district du Sindhupalchok pour la coordination des interventions. 

Mercredi 29 avril - 19h30

A J+5, Médecins du Monde pleinement mobilisé pour porter secours aux victimes : depuis samedi dernier, les 45 personnes travaillant pour Médecins du Monde dans le district du Sindhulpalchok, apportent les premiers soins aux habitants de la zone qui fait partie des plus sinistrées.

Une première équipe est arrivée en renfort à Katmandou ainsi qu’un premier stock de matériel médical.
 
En coordination avec les autorités népalaises et les autres ONGinfo-icon sur place, elle s’active à mettre en œuvre la réponse d’urgence de Médecins du Monde à la crise sanitaire majeure à laquelle est maintenant confronté le Népal.

D’autres équipes d’appui les rejoindront dans les prochaines heures.

Mardi 28 avril - 15h51

Gilbert Potier, directeur des opérations internationales, revient sur les opérations d'urgence lancées par les équipes de Médecins du Monde en partenariat avec les équipes de Solidarités.

Mardi 28 avril - 10h45

Une équipe de 12 personnes a donc quitté la France hier soir.

Deux objectifs :

  • l'équipe de chirurgie sera déployée dans un hôpital, en coopération avec le ministère de la santé et les équipes de coordination humanitaire sur place, pour les interventions chirurgicales urgentes.

  • l'autre partie de l'équipe se rendra dans une zone particulièrement touchée afin de restaurer, sur place, l'accès aux soins de santé primaires. 

Lundi 27 avril - 20h05

Nos équipes logisticiennes préparent 15 tonnes de matériel.

Lundi 27 avril – 14h13

Médecins du Monde fait partir au Népal une équipe composée de chirurgiens, anesthésistes, infirmiers et logisticiens.

 

Lundi 27 avril – 6h

« C'est donc la solidarité népalaise qui joue à fond. Les habitants et les soignants sont à pied d'œuvre depuis 48heures. Pour le moment, ils opèrent mais ils manquent de tout, de sang et de matériel d'appui. » - Gilbert Potier, directeur des opérations internationales de Médecins du Monde.

 

Dimanche 26 avril – 17h43

Médecins du Monde, en partenariat avec Solidarités International, envoie une équipe d’urgence de 12 personnes constituée de médicaux (chirurgiens, anesthésistes, infirmières) et de logisticiens.

L’organisation va également envoyer 15 à 20 tonnes de matériel (kits chirurgie, kits de catastrophe naturelles) pour répondre au mieux aux besoins de la population népalaise.

 

Dimanche 26 avril – 15h00

« Les informations que nous recevons font état d’un haut niveau de destruction. Tout se joue dans les heures à venir, les hôpitaux sont débordés, nous devons agir vite » - Gilbert Potier, directeur des opérations internationales MdM.

Le dernier bilan fait état de près de 3000 morts.

 

Samedi 25 avril – 17h34

Après évaluation des besoins, et en concertation avec les autorités népalaises, Médecins du Monde s’apprête à fournir l’aide médicale appropriée, matérielle et humaine, aux victimes de la catastrophe.

Elles seront appuyées par des renforts venus de Paris (1 chirurgien, 2 médecins, 1 coordinateur, 1 logisticien).

 

Samedi 25 avril - 13h00

Premières réunions de coordination au siège de Médecins du Monde. Nous avons confirmation que nos équipes sur le terrain sont en bonne santé. En coordination avec le siège, les équipes terrain évaluent la situation. Le premier bilan humain fait état d’environ 700 morts.

 

Samedi 25 avril - 11h56

Le séisme se produit le 25 avril à 11h56 (8h11 heure de Paris). D’une magnitude de 7.8, son épicentre est situé à 80 km de Katmandou, la capitale du pays, qui compte 2 millions et demi d’habitants. Il est ressenti dans tout le pays, en Chine et en Inde.

Nos équipes sont présentes sur place pour un programme de santé maternelle et infantile dans le district de Sindhupalchok. Elles ressentent également la secousse.