Faire un don

Reportage

L'actualité a durement rappelé l'Europe à la réalité. Sur les îles de Lesbos et Chios, Médecins du Monde a des équipes qui, depuis 2013, assistent les migrants.
Ils sont fragilisés par leur histoire personnelle, l’errance, le harcèlement et la précarité. Depuis dix ans, Médecins du Monde accompagne les migrants sur le littoral du Nord-Pas-de-Calais. Son but, leur garantir un accès aux soins et améliorer leurs conditions de vie à Calais, Dunkerque et à...
Médecins du Monde vient en aide aux déplacés au Pakistan © Sara Farid
Grâce au soutien de 500 bénévoles, Médecins du Monde est parvenu à renforcer et à sécuriser les Dar-ul-Amans, refuges pour les victimes de violences au Punjab (Pakistan).
Médecins du Monde est revenu en urgence au Kurdistan irakien en octobre 2014. Un million de déplacés sont arrivés là, chassés de chez eux par l’offensive de Daech l’été dernier. Médecins du Monde leur vient en aide dans les districts de Zakho et Bamerni.
On y vient de partout en Syrie. Y compris de Damas, pourtant éloignée d’un bon millier de kilomètres par la route. Cette ancienne résidence étudiante de la ville turque de Reyhanli, peinte aux couleurs de Médecins du Monde, a ouvert ses portes 6 mois seulement après le début de la crise en 2011. C’...
5 ans après le tremblement de terre qui frappait Haïti le 12 janvier 2010, la situation du pays reste critique. La reconstruction se fait attendre dans la capitale et de nombreux Haïtiens à travers le pays vivent toujours dans des conditions sanitaires déplorables, sous la menace des flambées de...
Plombé par les catastrophes naturelles, Haïti a le plus fort taux de mortalité maternelle du continent américain. Interdit par la loi, l’avortement s’y pratique massivement dans la clandestinité. Et dans les pires conditions sanitaires.
En date du 30 juillet 2014, soit 23 jours après le début de l’offensive israélienne dans la Bande de Gaza, le bilan en vies humaines fait état de 1 263 Palestiniens tués et plus de 6 233 blessés.
La maternité de l’hôpital de Bégoua, située au nord de Bangui (Centrafrique), a rouvert ses portes le 26 juin dernier. Très affectée par le coup d’état de mars 2013 et l’intensification des conflits depuis un an, la réouverture a déjà permis à 42 femmes d’accoucher en deux semaines.