Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Contrôler l'épidémie de VIH/sida

Médecins du Monde rappelle l’urgence d’améliorer l’accès à la prévention et la prise en charge du VIH. © Sébastien Duijndam

Contrôler l'épidémie de VIH/sida

En cette journée mondiale de lutte contre le VIHinfo-icon/sida, Médecins du Monde rappelle l’urgence d’améliorer l’accès à la prévention et la prise en charge du VIHinfo-icon, en particulier des personnes les plus vulnérables à l’épidémie. Médecins du Monde s’inquiète que, dans certains pays, comme la Birmanie, l’épidémie ne soit toujours pas sous contrôle.

Une situation préoccupante

Malgré les efforts déployés ces dernières années par les autorités birmanes, et l’accompagnement renforcé de la communauté internationale, la situation reste très préoccupante :

  • Alors que le nombre de personnes vivant avec le VIHinfo-icon est estimé à 0,7% dans la population générale, la prévalence chez les populations clés demeure trop élevée : 34,9% chez les personnes usagères de drogues, 5,4% chez les travailleurs du sexe, et 6,4% chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

  • Selon l’ONUSIDA, seules 146 000 des 220 000 personnes vivant avec le VIHinfo-icon ont accès aux traitements antirétroviraux et près de 6 700 personnes sont décédées en 2017 des suites de ce virus.

  • En outre, l’accès à des services de prévention adaptés demeure insuffisant : 30 nouvelles personnes sont infectées chaque jour.

 

 

Une épidémie qui risque de ne pas être endiguée

Face à ce constat, Médecins du Monde appuie le Programme National de lutte contre le VIHinfo-icon/sida en offrant des services de réduction des risques qui ont touché, en 2018, plus de 10 000 personnes usagères de drogues et travailleuses du sexe dans la région du Kachin et à Yangon.

Médecins du Monde appelle à renforcer les programmes de prévention et de prise en charge en direction des populations clés, à défaut de quoi l’épidémie de VIHinfo-icon/sida ne pourra pas être endiguée.

Nos efforts demeurent cependant insuffisants au regard de l’ampleur de l’épidémie.

Médecins du Monde appelle les autorités birmanes et les partenaires techniques et financiers à renforcer les programmes de prévention et de prise en charge en direction des populations clés, à défaut de quoi l’épidémie de VIHinfo-icon/sida ne pourra pas être endiguée.

 

Votre soutien
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.