Faire un don

Stop à la "guerre aux drogues" !

Stop à la "guerre aux drogues" !

Alors que se tient cette semaine la Conférence Internationale sur le VIHinfo-icon/sida à Amsterdam, Médecins du Monde a participé ce matin, avec d’autres associations, à un  « die-in » devant le centre de conférence. Cette action rappelle les personnes consommatrices de drogues qui ont trouvé la mort, et qui meurent toujours, en raison du manque de financement de la réduction des risques, et des politiques de « guerre aux drogues ».

Plus d'infections, moins de financement

Les nouvelles infections au VIHinfo-icon parmi les personnes usagères de drogues par injection ont augmenté de 33% entre 2011 et 2015.

Ces personnes sont à 25% plus exposées au risque d’infection. Pourtant, le financement de la réduction des risques couvre uniquement 13% des ressources nécessaires dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Alors qu’il devrait être en augmentation, le financement des donateurs de la réduction des risques a diminué de 24% depuis 2007.

Le financement des donateurs de la réduction des risques a diminué de 24% depuis 2007.

Au-delà du déficit de financement, l’accès aux soins est entravé par la "guerre aux drogues". Cette guerre tue, car c'est en fait aux personnes usagères de drogues qu'une guerre sans merci est livrée. Aux Philippines, plus de 20 000 d’entre elles ont trouvé la mort au nom de la "guerre aux drogues". Durant les cinq jours de la conférence, 150 personnes supplémentaires auront été tuées.

 

 

Médecins du Monde demande :

  • Aux bailleurs et philanthropes : de financer la réduction des risques
  • Aux gouvernements : mettre un terme à la criminalisation et à la « guerre aux drogues » et décriminaliser l’usage de la drogue.
  • À l’ensemble de la communauté VIHinfo-icon : ne pas laisser les personnes usager.e.s de drogues pour compte dans leur travail de mobilisation et plaidoyer.  
Nous soutenir
Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.