Faire un don
90 €Prix journalier moyen de mise à l'abri d'un mineur non accompagné.
160 €Prise en charge de 40 enfants souffrant de malnutrition aigüe
200 €2 consultations pour prendre en charge des femmes victimes de violences en Ouganda
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale

Crise syrienne: l'intervention de Médecins du Monde en Syrie, en Jordanie et au Liban

Un homme porte sa fille blessée dans un hôpital d'Alep. © AFP Photos

Crise syrienne: l'intervention de Médecins du Monde en Syrie, en Jordanie et au Liban

Depuis mars 2011, la situation humanitaire en Syrie n’a cessé de se dégrader. Massacres, attentats, bombardements intenses des villes et villages syriens ont coûté la vie à plus de 126 000 personnes en deux ans et demi. Des milliers d’autres ont été blessées, arrêtées ou torturées. La violence, la peur, la destruction des infrastructures et des moyens de subsistance alimentent un exode à grande échelle à l’intérieur de la Syrie et vers les pays voisins.

QUELLES SONT NOS ACTIONS ?

Malgré l’ampleur des besoins, l’accès humanitaire dans le pays reste désespérément limité par une situation sécuritaire très instable et une hostilité de nombreux acteurs au conflit envers les organisations humanitaires internationales. Néanmoins, depuis octobre 2012, Médecins du Monde organise l’accès à des services de santé dans des régions du Nord de la Syrie et apporte un soutien constant aux médecins syriens qui aident les blessés et les malades dans tout le pays. Médecins du Monde agit au quotidien pour soigner un nombre croissant de Syriens ayant fui vers le Liban et la Jordanie et soutient ces pays dans leur réponse à l’afflux de réfugiés, qui déstabilise leurs systèmes de santé.
Pour dénoncer cette tragédie humaine, Médecins du Monde met en place des campagnes médiatiques et de plaidoyer. Fidèle à son mandat, l’organisation dénonce les violences contre les civils, les malades, les blessés, les professionnels de santé et appelle à un arrêt des hostilités afin d’apporter une aide adaptée à ceux qui en ont désespérément besoin.