Donate

Prostitution

La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu’elle prétendait protéger.
Depuis plus de deux ans, nous dénonçons les effets de la loi prostitution instituant la pénalisation des clients des travailleur.se.s du sexe. © Boris Svartzman
La décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel de ne pas abroger la mesure de pénalisation des clients des personnes se prostituant constitue une atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits de ces dernières, quel que soit leur degré d’autonomie dans l’activité. Les 22 associations...
Depuis plus de deux ans, nous dénonçons les effets de la loi prostitution instituant la pénalisation des clients des travailleur.se.s du sexe. © Boris Svartzman
La décision rendue ce jour par le Conseil d’Etat est une victoire dans le combat que mènent neuf associations et cinq travailleur-se-s du sexe. En effet la plus haute juridiction administrative a accepté de transmettre notre question prioritaire de constitutionnalité (QPC) au Conseil...
© Boris Svartzman
Le 13 avril 2016, la France adoptait la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées », devenant ainsi le deuxième pays de l’Union européenne à sanctionner les clients des travailleur.se.s du sexe. Depuis, deux chercheurs, Hélène Le...
© Frédéric Pauwels
La proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel, discutée en dernière lecture à l’Assemblée Nationale le 6 avril, risque d’instaurer la pénalisation des clients. Or, comme le constatent l’ensemble des acteurs impliqués, la répression a des effets catastrophiques...
Le premier film de Naël Marandin est en salle depuis mercredi 3 février.
copyright @Pauwels
Cette lettre ouverte a été adressée aux député(e)s pour les alerter sur les conséquences alarmantes du délit de racolage