Faire un don

Contacter Emmanuelle Pons I Responsable du pôle Afrique

Femme et son bébé © Sebastien Duijndam

Côte d'Ivoire

614

femmes meurent à l’accouchement pour 100 000 naissances

108

enfants décèdent avant l’âge de 5 ans pour 1 000 naissances

9,8 %

des usagers de drogues sont séropositifs à Abidjan

La situation

Mortalité materno-infantile

Malgré une amélioration ces dernières années, la situation sanitaire reste globalement préoccupante en Côte d’Ivoire : les indicateurs tels le taux de mortalité maternelle placent le pays bien en deçà d'autres pays d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement a mis en place différentes politiques pour lever les barrières financières, telles que la gratuité ciblée pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans. Mais il manque toujours des médicaments et des ressources financières pour rembourser les structures qui fournissent les soins. Cela a un impact direct sur l’effectivité de la gratuité.

 

Sidainfo-icon, hépatites et tuberculose

Par ailleurs, Médecins du Monde a mené une étude en 2014 à Abidjan auprès de 450 consommateurs réguliers de cocaïne, héroïne et crack. Le taux de séropositifs est particulièrement fort parmi cette population, notamment parmi les prostitué(e)s. En plus du sida, ces personnes présentent souvent les symptômes de la tuberculose, et plus de 10 % d’entre elles sont porteuses de l’hépatite B. Cela tient aux pratiques à risque liées à la drogue et à la prostitution, mais aussi à leurs conditions de vie extrêmement précaires. Stigmatisés, elles vivent souvent dans des zones insalubres, sans accès à l’eau ni à l’hygiène.
 

Notre action

FEMMES & ENFANTS

Renforcer le système de santé

 

Pour améliorer l’offre de soins, notamment aux femmes et aux enfants, Médecins du Monde intervient dans le sud-ouest du pays auprès des autorités sanitaires. L’association leur fournit du matériel informatique, des véhicules et de l’équipement médical. Elle mène des travaux de construction et de réhabilitation des structures de santé et forme les équipes soignantes.

Il s’agit aussi de donner confiance aux femmes pour qu’elles osent se rendre dans les centres de soins de manière plus systématique. Médecins du Monde travaille au sein de la communauté pour les sensibiliser et rétablir la confiance entre la population et les structures sanitaires.

Enfin, l’association plaide auprès des autorités pour améliorer et soutenir le système de gratuité des soins pour les femmes et les jeunes enfants.

 
San Pedro
San Pedro

En 2015

Nous avons aidé :

  • 279 369 enfants de moins de 5 ans reçus en consultation (ce qui représente 89% des enfants de moins de 5 ans présents dans la zone d’intervention)

  • 66 198 femmes enceintes qui ont bénéficié d’une première consultation prénatale (85%)

  • 9 structures sanitaires ont été réhabilitées et équipées

  • 113 centres de santé ont été dotés en matériel biomédical et mobilier

© Sebastien Duijndam
© Sebastien Duijndam
Le savez-vous ?

Après dix années de conflit et une crise postélectorale en 2011, la Côte d’Ivoire s’engage progressivement vers une stabilité économique.

1 933 415 €
Femmes enceintes dans une salle d'attente d'un centre de santé géré par Médecins du Monde. © Sébastien Duijndam
Femmes enceintes dans une salle d'attente d'un centre de santé géré par Médecins du Monde. © Sébastien Duijndam

PERSONNES EXPOSÉES AUX RISQUES

Soigner les usagers de drogues

 

Médecins du Monde travaille avec des associations locales (ASAPSU, Espace Confiance et la Croix Bleue) auprès des usagers de drogues d’Abidjan. Sensibilisation, prise en charge médicale, dépistage du VIHinfo-icon, référencement des cas détectés… Trois associations locales ont également émergé de ces activités, dont l’une, le Foyer du Bonheur, a participé aux activités de gouvernance du Fonds mondial sur le VIHinfo-icon et la tuberculose.

 

 

Il s’agit également d’améliorer l’accès aux soins de ces personnes : pour cela Médecins du Monde plaide auprès des autorités pour réduire la stigmatisation des usagers de drogues et améliorer leur prise en charge par le système sanitaire.

 

Abidjan
Abidjan

En 2015

Nous avons aidé :

  • favorisé la prise en charge de 163 usagers de drogues

  • formé 170 personnes en addictologie, réduction des risques, dépistage

  • distribué 13 680 préservatifs et 1 040 kits à crack

  • sensibilisé 2 266 usagers de drogues au VIHinfo-icon/Sidainfo-icon, à la tuberculose et aux hépatites

224 654 €
Historique
2011
4 mois d’intervention d’urgence à Abidjan suite à la crise post-électorale.
2011
Projet d’appui aux urgences obstétricales dans le sud-ouest du pays.
2012
Partenariat pour la transition – appui à la gratuité ciblée dans le sud-ouest du pays.
2014
Etude auprès des usagers de drogues à Abidjan.
2015
Ouverture d’un programme auprès des usagers de drogues à Abidjan.

Votre soutien

Donner

110 € pour financer un kit chirurgical d’accouchement

Nous rejoindre

Je postule en ligne.