>  Press  >  Press release  >  France  >  G8 Et s’ils sauvaient des vies après avoir sauvé les banq...

Communiqué de presse

G8 Et s’ils sauvaient des vies après avoir sauvé les banques ?

Un message simple martelé jusqu’au G20

Paris, le 26 mai 2011

Alors que le sommet du G8 s’ouvre ce matin, MdM déploie une banderole place de la Bourse, à Paris, après un affichage mobile de ce message devant des lieux symboliques.


Accès gratuit aux soins pour les plus vulnérables : Un engagement non effectif du G8


A l’occasion du sommet de Deauville, Médecins du Monde rappelle les pays du G8 à leurs promesses et demande des engagements chiffrés précis. L’accès gratuit aux soins pour les plus vulnérables doit être financé en 2011.

Un message simple martelé jusqu’au G20
Alors que le sommet du G8 s’ouvre ce matin, MdM déploie une banderole place de la Bourse, à Paris, après un affichage mobile de ce message devant des lieux symboliques.

Cette mobilisation s’inscrit dans le prolongement de l’événement « La santé n’est pas un luxe », lancé le 7 avril à Paris et réitéré le 19 mai à Genève lors de l’Assemblée mondiale de la santé. Des actions qui jalonnent la campagne que MdM portera jusqu’au G20 avec un message simple : Alors que la promotion d’un socle universel de protection sociale est à l’agenda du G20, il est vital que les Etats prennent des engagements fermes en faveur d’une couverture maladie pour tous.

Les bonnes intentions du G8
Depuis le Sommet de Gleneagles en 2005, les pays du G8 ont réaffirmé à plusieurs reprises leur intention d’appuyer les pays qui le souhaitent à mettre en place des politiques d’accès gratuit aux soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans. Alors qu’ils viennent une nouvelle fois de le rappeler au début du mois dans leur rapport de suivi des engagements, il est temps que ces bonnes intentions soient suivies d’effets sur le terrain.
Car malgré ces promesses répétées et alors même qu’un nombre croissant de pays sont candidats à la mise en œuvre de ces politiques, l’appui concret sur le terrain se fait toujours attendre, estime Pierre Salignon, directeur général de Médecins du Monde.
L’an dernier, lors du Sommet du G8 de Muskoka, plus de 5 milliards de dollars ont été promis pour financer la santé maternelle et infantile. Une partie de ces fonds doit absolument être mobilisée pour financer l’accès gratuit aux soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans.

Contacts Presse
A Deauville / Chloé Forette, chargée de campagne G8/G20 : 06 67 88 41 90
A Paris / Florence Priolet- Annabelle Quénet : +33(0) 1 44 92 14 31 /+ 33 (0) 6.09 17 35 59
www.medecinsdumonde.org