>  Press  >  Press release  >  A l'International  >  Médecins du Monde se mobilise face à la nouvelle flambée...

Communiqué de presse

Médecins du Monde se mobilise face à la nouvelle flambée du choléra dans les zones rurales haïtiennes

Après une accalmie de quelques semaines, Haïti connaît un regain alarmant du choléra sur une grande partie du pays avec l’arrivée de la saison des pluies. Si la situation semble sous contrôle dans la capitale Port-au-Prince, l’inquiétude est grande pour les zones rurales touchées par les inondations.

Après une accalmie de quelques semaines, Haïti connaît un regain alarmant du choléra sur une grande partie du pays avec l’arrivée de la saison des pluies. Si la situation semble sous contrôle dans la capitale Port-au-Prince, l’inquiétude est grande pour les zones rurales touchées par les inondations. « Les pluies ont été fortes ces derniers jours» constate Alain Le Garnec, coordinateur de Médecins du Monde en Haïti. « De nombreux villages sont à présent inaccessibles à cause de la montée des eaux des rivières ou des glissements de terrain».

Médecins du Monde (MdM), un des rares acteurs médicaux présents dans le département de la Grande Anse, au sud ouest de l’île, s’alarme de la recrudescence rapide de la maladie.

Le nombre de patients pris en charge dans les centres de soins appuyés par nos équipes a été multiplié par plus de 5 en une semaine. Entre le 31 mai et le 08 juin, un total cumulé de 77 nouveaux cas ont été hospitalisés sur le Centre de Traitement Choléra (CTC) de Moron.

MdM s’apprête à intervenir au CTC de l’Hôpital de Jérémie dont 60 des 90 lits sont déjà occupés et où trois décès sont à déplorer.


La situation de la zone goâvienne est également alarmante. C'est en plein processus de passation des structures de prise en charge du choléra aux autorités de santé que se déclenche une nouvelle flambée de la maladie tant dans les zones rurales de Petit-Goâve que de Grand-Goâve. Petit-Goâve connait depuis 3 semaines une augmentation très significative des cas avec un taux d'occupation proche de la saturation. MdM s'est aussi mobilisé pour apporter un appui en ressources humaines dans les 4 unités de traitement du choléra situées dans la zone rurale de Grand-Goâve.


En début de semaine dernière, 38 nouveaux cas étaient admis en une seule journée dans notre CTC de Fonds-de-Nègres (Nippes) pour une capacité totale de 40 lits. La situation semble être sous contrôle pour le moment dans ce département.

 

Sans mobilisation immédiate de moyens adaptés (personnel formé, matériel et médicaments, moyens financiers) et une coordination efficace des acteurs sanitaires présents en Haïti, la situation va s'aggraver. De nouveaux décès s’ajouteront alors au total des 5 342 morts déjà comptabilisés depuis l’apparition de l’épidémie en octobre 2010.


Présent en Haïti depuis 1989, MdM soutient 6 centres de santé dans la Grande Anse, 2 centres et 2 unités de traitement du choléra ainsi que des maternités rurales. Depuis le début de l'épidémie MdM a pris en charge 17 450 cas de choléra dans les départements de la Grande Anse et Nippes, dans la zone métropolitaine de Port au Prince et dans les communes de Petit-Goâve et Grand-Goâve. Dans ces mêmes zones MdM gère 3 CTC, 7 UTC, plusieurs postes de réhydratation orale et appuie des UTC gérés par le MSPP. A Léogâne, MdM mène des actions de sensibilisation/prévention avec les communautés.