>  Press  >  Press kits  >  A l'International  >  Sida et usagers de drogues en Afrique

Dossier de presse

Sida et usagers de drogues en Afrique

L’épidémie du sida, sur laquelle MdM a travaillé pendant 18 ans, touche désormais 6,5% de la population tanzanienne. Elle se concentre avant tout au sein des groupes à risques dont les injecteurs de drogues font partie.

Paris, le 25 novembre 2011

Bongo Fever, un webdoc Médecins du Monde & Magnum Photos



1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida
La Tanzanie est devenue l’un des carrefours importants du trafic de drogues en Afrique. A la fois plaque tournante et lieu de consommation, le pays compte aujourd’hui plus de 25 000 usagers de drogues par injection. Un chiffre en constante augmentation dans les grandes villes, où la consommation d’héroïne par injection se répand, et avec elle, la transmission du VIH et des hépatites.

L’épidémie du sida, sur laquelle MdM a travaillé pendant 18 ans, touche désormais 6,5% de la population tanzanienne. Elle se concentre avant tout au sein des groupes à risques dont les injecteurs de drogues font partie. Selon l’enquête (version anglaise) menée par MdM, 30% des hommes et 67% des femmes s’injectant sont infectés par le virus. Face à ce taux de prévalence alarmant, MdM lançait il y a un an le premier programme de Réduction des Risques liés à l’usage de drogues par injection d’Afrique de l’Est, dans la capitale tanzanienne : Dar es-Salaam.


Un an après l’ouverture de ce projet pilote, et à l’occasion de la journée mondiale du sida,
MdM s’associe à Magnum Photos pour présenter Bongo Fever : un webdoc réalisé par le photographe Chien-Chi Chang.


 



Un programme basé sur l’expertise de MdM développée dans sa lutte contre le sida depuis les années 80, et notamment en Afghanistan, où un programme similaire a été mis en place à Kaboul en 2006.
Augmentation du nombre de bénéficiaires dans le centre de MdM, utilisation du matériel stérile par les usagers, soutien à l’introduction de la méthadone dans un hôpital de Dar es-Salaam : autant de résultats encourageants qui prouvent la pertinence des programmes de réduction des risques et la nécessité de les étendre à d’autres pays d’Afrique.
Un plaidoyer régional dans lequel s’engage Médecins du Monde avec pour première étape la conférence internationale sur le sida et les infections sexuellement transmissibles en Afrique (ICASA) qui se déroulera à Addis Abeba du 4 au 8 décembre 2011. MdM y tiendra une conférence intitulée : « Rendre visible et combattre une épidémie cachée : des réponses efficaces face à l’infection et la transmission du VIH parmi les usagers de drogues en Afrique ».

Pour plus d’informations concernant le programme en Tanzanie ou la conférence d’Addis Abeba, n’hésitez pas à nous contacter.
Florence Priolet / Agnès Varraine-Leca / Laure Antoine
01 44 92 14 31 / 14 32 / 15 23 – 06 09 17 35 59
infomdm@medecinsdumonde.net / www.medecinsdumonde.org