Faire un don

Contacter Elise Joisel I Responsable du pôle Asie

Avec l’aide de travailleurs communautaires, nos équipes ont soutenu la formation d’associations de démanteleurs © Lam Duc Hien

Philippines

60 000

personnes vivent dans les zones de démantèlement et sont donc exposées aux risques

2 000

équipements de protection ont été distribués en 2014

La situation

Chaque année, notre monde produit plusieurs millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), les « e-waste ». Bien que les États-Unis et l’Europe en soient les plus gros producteurs, ce sont les pays en voie de développement et à faibles revenus qui en reçoivent la majeure partie. Ainsi, aux Philippines, le traitement de ces e-waste représente une source de revenus importante pour le pays. Mais sans aucune législation protectrice et avec seulement deux centres de traitement opérationnels, beaucoup de ces déchets sont pris en charge de manière informelle par « les démanteleurs de Manille ».

 

Ces personnes s’exposent personnellement – ainsi que leurs familles, femmes enceintes et enfants inclus – à des substances chimiques toxiques et des métaux lourds dangereux comme le plomb, le cadmium et le mercure.

 

Ces produits, manipulés jusque-là sans précaution, polluent aussi l’environnement immédiat et le cadre de vie de ces communautés. Les conséquences sur la santé sont désastreuses : à court terme, ce sont principalement les problèmes respiratoires et cutanés, en plus des blessures générées par l’activité de démantèlement. À long terme, ces produits engendrent des problèmes neurologiques et immunologiques. Ils affectent le système reproductif et sont responsables de différents cancers.

L’importation de déchets d’équipements électriques et électroniques est une source de revenus importante pour les Philippines où 45% de la population vit avec moins de 5$ par jour © Lam Duc Hien
L’importation de déchets d’équipements électriques et électroniques est une source de revenus importante pour les Philippines où 45% de la population vit avec moins de 5$ par jour © Lam Duc Hien

Notre action

PERSONNES EXPOSÉES AUX RISQUES

Encadrer les recycleurs

Médecins du Monde intervient depuis 2012 au sein des communautés de recycleurs dans 4 zones urbaines pauvres de Manille. Nos équipes proposent des sessions d’information sur les risques du démantèlement, pour promouvoir des pratiques moins risquées et organiser des journées de nettoyage. Du matériel de protection est également distribué : gants, masques, manchettes en kevlar. Avec l’aide de travailleurs communautaires, nos équipes ont par ailleurs soutenu la formation d’associations de démanteleurs, qui sont devenues de vrais partenaires pour la mise en œuvre du projet.

 

Des zones de démontage sécurisées mobiles, équipées et adaptées à la collecte des produits les plus toxiques pour la santé, ont également été instaurées. Médecins du Monde réalise un suivi permanent afin d’évaluer l’utilisation de ces aires par les démanteleurs (outils, méthodes de travail et suivi de la collecte).

 
En parallèle de son action auprès de la population, l’association forme également le personnel de santé à ce type de problématiques et de soins. Enfin, Médecins du Monde met en œuvre des activités de plaidoyer pour la reconnaissance légale du secteur informel des démanteleurs d’e-waste, en partenariat avec des organisations de la société civile.

Les conséquences sur la santé sont désastreuses © Lam Duc Hien
Les conséquences sur la santé sont désastreuses © Lam Duc Hien
Manille
Manille

En 2015

Nous avons :

  • identifié 776 nouveaux démanteleurs, dont 18% d’enfants
  • permis à 440 démanteleurs d’adhérer à une association (72 % d’hommes, 28 % femmes)
  • formé 467 démanteleurs
  • distribué 1 988 équipements de protection
  • formé 44 personnels médicaux
  • formé 147 démanteleurs et leaders communautaires
  • établi 7 zones de démontage sécurisées et mobiles ainsi que 10 points de collecte d’e-waste
344 277 €
© Lam Duc Hien
© Lam Duc Hien
Historique
1996
Intervention d’urgence suite au passage du typhon Rosing, dans les trois provinces de Quezon, Camarines Norte et Camarines Sur.
1998
Soins de santé primaires auprès des populations isolées des archipels de Camotes, Biri, Capul et San Antonio (Nord Samar).
2012
Ouverture du programme pilote de réduction des risques sanitaires et environnementaux dans le secteur informel du démantèlement des déchets électriques et électroniques.
2013
Intervention d’urgence sur l’île de Leyte suite au passage du typhon Haiyan.
2014
Fin de l’intervention d’urgence.

Votre Soutien

Nous rejoindre

Je postule en ligne.

S'informer

Je m'inscris à la newsletter.