Faire un don

Médecins du Monde dénonce ces crimes contre l’humanité

© Reuters

Médecins du Monde dénonce ces crimes contre l’humanité

En Syrie, la ville de Khan Cheikhoun a été ciblée par une attaque chimique. Médecins du Monde (MdM) dénonce avec force ces crimes contre l’humanité et les violations du droit humanitaire international.
  • A l’heure où nous écrivons, nos partenaires déplorent 160 blessés et 86 décès, mais l’état critique de certains blessés ne va malheureusement qu’alourdir ce terrible bilan.

« Les symptômes (hypersécrétion salivaire, difficultés respiratoires, nausées, vomissements, suivis de convulsions) sont ceux d’une intoxication très probable au gaz sarin. MdM s’est rapidement mobilisée en fournissant des kits de protection et de l’Atropine pour prendre en charge des victimes et des personnels soignants » explique Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde.
Les attaques se poursuivent en Syrie où la situation humanitaire et les capacités d’agir des acteurs humanitaires se détériorent de jour en jour. Et que dire de ces conférences de Genève qui sont dans l’affligeante incapacité d’aboutir au moindre plan de paix et d’une ONUinfo-icon dont les résolutions du Conseil de sécurité sont bloquées par d’absurdes vétos à répétition ?

Pendant ce temps, les attaques contre les civils et les hôpitaux ne cessent de s’intensifier. « On dénombre près de 136 structures de soins bombardées en 2016. La situation sanitaire est catastrophique, les populations vivent l’enfer depuis six ans. Qu’attend la communauté internationale pour ouvrir les yeux et réagir face à ce massacre ? » s’alarme le Docteur Françoise Sivignon, Présidente de Médecins du Monde.

Médecins du monde renouvelle son cri d’alarme et son indignation. Doit-on continuer à assister impuissants, à cette tragédie qui ignore toutes les conventions de guerre et où restent impunis ces actes barbares qui gazent sous nos yeux des civils et des enfants ? Ces attaques délibérées des humanitaires où est quotidiennement violé le droit humanitaire international ?  Faut-il d’autres photos d’un enfant mort sur une plage ou d’enfants tués par des gaz chimiques pour émouvoir l’opinion internationale ?

Dirigeants de ce monde, comme l’a défendu Médecins du Monde lors de la Conférence sur l’avenir de la Syrie, agissez de toute urgence pour que cesse ces crimes contre l’humanité !

 

En Syrie, Médecins du Monde a mis en place des cliniques fixes et mobiles pour pallier le manque d’infrastructures dans le nord du pays et ainsi offrir des soins de santé primaires et en santé reproductive à la population du Gouvernorat d’Idlib. L’association appuie également des centres de santé et des hôpitaux encore fonctionnels dans les Gouvernorats d’Alep, d’Idlib et de Deraa en médicaments, en équipement et en consommables qui manquent cruellement en ces temps de guerre.