Faire un don
80 €peuvent financer un lit de consultation au Nigéria
150 €peuvent financer des soins pour 35 enfants souffrant de malnutrition aiguë
200 €peuvent financer la prise en charge de 8 personnes en situation de précarité en France
OKautre montant pour votre don
soit 0 € après réduction fiscale
06.11.2017 à 15h00

Anonyme, Côte d’Ivoire

Porte de la Chapelle

 

© Patrick Bouffard

 

Quand je vais à la selle, mon rectum reste ouvert et tombe, je dois le rentrer à la main.

 

En deux jours je suis allé aux urgences de trois hôpitaux pour espérer obtenir des soins. Tout d'abord le jeudi je suis allé aux urgences de l’hôpital Bichat, mais quand je suis arrivé à l’accueil pour demander à voir un médecin, ils m’ont dit qu’il n’y avait plus de docteur capable de soigner mon problème et ils m’ont envoyé à l’hôpital Saint-Louis. Je suis donc allé à l’hôpital Saint-Louis où j’ai attendu cinq heures pour voir le médecin. Quand il m’a reçu il m’a demandé si j’avais une assurance médicale. Comme je n’en ai pas, je suis arrivé à Paris il y a seulement quelques jours, il m’a demandé d’avancer les frais ou de partir. Je n’ai même pas l’argent pour manger ou me loger, alors je suis parti.

 

Mon problème est vraiment trop grave, alors je suis allé le vendredi à l’hôpital Lariboisière en expliquant à l’accueil ma condition. Ils m’ont envoyé dans un autre service pour que je puisse avoir des soins sans payer. Dans ce service ils m’ont dit qu’il fallait aller dans un autre service, mais dans ce service ils m’ont dit qu’il fallait aller dans un autre service et ainsi de suite j’ai tourné toute la matinée dans l’hôpital sans pouvoir me faire soigner.

 

Sous le pont où j’ai dormi ce week-end end, d’autres gens vivant là-bas m’ont dit de venir à votre camion, que vous pourriez m’aider. Voilà, j’espère que vous pourrez faire quelque chose, car mon problème est terrible et un vrai enfer quand on est dans la rue.

J’ai tourné toute la matinée dans l’hôpital sans pouvoir me faire soigner.