Faire un don

Algérie : des conditions sanitaires et sociales indignes pour les migrants subsahariens

Algérie : des conditions sanitaires et sociales indignes pour les migrants subsahariens

La Plateforme Migration Algérie s’indigne contre les conditions sanitaires et sociales pesant sur les migrants subsahariens depuis l’intensification des expulsions massives opérées par les autorités algériennes à Alger et dans d’autres villes depuis près de deux mois.

Tensions extrêmes autour des migrants à Alger : la Plateforme Migration Algérie demande l’arrêt des violences et des expulsions.

Les interpellations sont effectuées dans les bus, les taxis mais aussi sur les lieux de travail et de vie des migrants, sans distinction de nationalité, séparant parfois les familles, et isolant des mineurs.

Des centaines de migrants subsahariens, dont des femmes et des enfants, sont transférés en bus et en camion, à travers le Sahara, pour être abandonnés à la frontière avec le Niger où ils se retrouvent contraints de parcourir une grande distance à pied pour rejoindre le premier centre urbain au Niger.

Les migrants, de différentes nationalités, ayant réussi à rejoindre les villes frontalières les plus proches se retrouvent démunis de tout moyen de subsistance et sans possibilité de communiquer avec leurs proches. Ces expulsions impactent gravement l’état physique et psychologique des migrants.

Pour ceux, ayant échappé à ces expulsions, la situation reste tout aussi dramatique. Face à la crainte d’être arrêtés, les migrants s’enferment depuis des semaines, dans leurs domiciles, ou sur les chantiers. Forcés à vivre cachés depuis plus d’un mois, les migrants se retrouvent dans une situation d’extrême vulnérabilité : « Nous n’osons plus sortir de chez nous, même pour nous rendre à l’épicerie. Ma femme va bientôt accoucher et je redoute d’être arrêté lorsque je devrai la conduire à l’hôpital » confie un migrant.

La situation sanitaire et médicale devient préoccupante en raison de la rupture d’accès aux soins et de ravitaillement en nourriture.

La Plateforme Migration Algérie, regroupant 17 associations œuvrant pour le respect de la dignité humaine et le respect des droits humains, exprime toute son inquiétude face aux conséquences désastreuses de ces expulsions arbitraires et appelle les autorités à cesser cette campagne qui n’obéit à aucune norme internationale.

La PMA demande le respect de la dignité humaine des personnes migrantes et la mise en place de mesures urgentes pour garantir l’accès aux soins des migrants subsahariens en Algérie.

La plateforme Migration Algérie

17 Associations :
Médecins du Monde
Caritas
Solidarité Aids, Alger
Green Tea, Tamanrasset
APCS : Association de Protection Contre le Sidainfo-icon, Oran
AnisS, Annaba
LADDH : Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme
CIR : Comité Italien pour les Refugiés
Réseau Nada
RADDH : Réseau des Avocats de Défense des Droits de l’Homme, Annaba
SDH : Santé Sidi El Houari, Oran
RAJ : Rassemblement Actions Jeunesse, Alger
FARD : Femmes Algériennes Revendiquant leurs Droits, Oran
CDDH : Centre de documentation des Droits de l’Homme, Bejaia
Santé pour tous, Constantine
Twiza Solidarité
Collectif des parents de disparus en mer, Annaba

2 Collectifs de migrants :
Groupe de parole migrante Oran
Association des jeunes débrouillards de la diaspora, Tamanrasset