>  A l'international  >  Pérou

A l'international

Pérou


Réduction de la mortalité et morbidité causée par les grossesses non désirées

 

Les grossesses non désirées et l’avortement clandestin affectent de nombreuses femmes, surtout les plus vulnérables. MdM soutient les autorités sanitaires afin d’améliorer l’accès à la prévention et à la prise en charge des grossesses non désirées. En partenariat avec la société civile, l’association mène des actions de plaidoyer en faveur d’un protocole pour l’avortement thérapeutique, la distribution gratuite de la contraception d’urgence et la dépénalisation de l’avortement en cas de viol.

Réduction de la mortalité et morbidité causée par les grossesses non désirées

» HISTORIQUE

MdM a démarré ses activités au Pérou à la fin des années 1980 avec des actions de lutte contre les grandes maladies. Entre 2006 et 2010, MdM a mis en place un projet de santé sexuelle et reproductive auprès des adolescents dans trois districts du sud de Lima. Depuis 2013, MdM développe un projet de prévention et de prise en charge des grossesses non désirées à Villa El Salvador, dans la périphérie de Lima, qui facilite l’accès des femmes aux services sanitaires et à l’information pour qu’elles puissent faire valoir leur droit à la libre décision en matière de procréation.

» LES ACTIVITES
Espérance de vie : 74,2 ans
IDH 0,741 ; rang 77
Source : Pnud 2013
Population 
» Bénéficiaire : 31 500
» Cible : 126 000
Sources de financement
» MdM
Budget 
» 2013 : 170 084 €

Des accords ont été passés avec le ministère de la Santé afin de renforcer la formation du personnel de santé dans la prévention et la prise en charge des grossesses non désirées, y compris la prise en charge des avortements incomplets, d’améliorer la formation des agents communautaires en santé sexuelle et reproductive et de faciliter l’accès à l’information sur les grossesses non désirées dans le district. MdM a également contribué à l’approvisionnement de matériel médical nécessaire dans trois centres de santé, afin d’éviter l’engorgement de l’hôpital de référence. Avec les organisations de la société civile, MdM a participé à la rédaction du rapport alternatif Caire + 20 et a réalisé une recherche de terrain sur l’usage du misoprostol (médicament utilisé pour les IVG) dans la prise en charge des grossesses non désirées.

» LES RESULTATS

130 professionnels de santé ont été formés pour les urgences obstétricales, y compris l’avortement incomplet. 
75 agents communautaires ont été formés en SSR. 
2500 femmes informées sur la prévention et la prise en charge des grossesses non désirées.

» LES PERSPECTIVES

MdM entend soutenir le travail du personnel de santé pour la prise en charge des avortements incomplets et le conseil post-avortement, celui des promotrices de santé dans le domaine de la SSR et des organisations de la société civile pour la dépénalisation de l’avortement suite à un viol et l’adoption du protocole national d’avortement thérapeutique. Par ailleurs, l’association souhaite créer un réseau de pharmacies « sûres » en formant les professionnels des pharmacies à la bonne utilisation du misoprostol et à la bonne orientation en cas de complications.

mai 2014

Partenariat

Voir tous les articles