>  A l'international  >  Niger

A l'international

Niger

Renforcer la prise en charge de la malnutrition et le planning familial


Au Niger, Médecins du Monde mène des programmes complémentaires pour améliorer la santé sexuelle et reproductive et pour lutter contre la crise nutritionnelle.

Le Niger, dans la région du Sahel, est touché de façon endémique par une situation de crise nutritionnelle. Plus de cinq millions de personnes sont dans une situation d’insécurité alimentaire. Une mauvaise saison des pluies, des récoltes difficiles et de ce fait, un déficit céréalier important ont eu pour conséquence une forte augmentation du prix des denrées. Les régions où l’on a observé les plus fortes proportions de ménages en insécurité alimentaire sévères sont Maradi (6,7%), Niamey périphérie (7,3%), Tillabéry (8,5%) et enfin Tahoua (8,6%), où Médecins du Monde intervient.

Crédit photo/Isabelle Eshraghi

Renforcer la prise en charge de la malnutrition et le planning familial

Le Niger affiche un indice de fécondité parmi les plus élevés au monde (7,6 enfants/femme). Grossesses rapprochées et grossesses adolescentes ont des conséquences délétères sur la santé des femmes et de leurs enfants. Le pays connaît également une situation de crise nutritionnelle chronique, et 2012 fut une année de mauvaises récoltes, associée à une forte prévalence du paludisme.

» Région de Tahoua, district d’Illéla

» LES ACTIVITÉS
Espérance de vie 51,1 ans
IDH 0,30 ; rang 186
Source : Pnud 2012
Population
» Bénéficiaire : 57 605
» Cible : 159 907
Personnel
» National : 19
» International : 2
Responsables
» Mission : Joël Le Corre
» Terrain : Mamoudou Barro
» Siège : Isabelle Bruand
Sources de financement
» AFD, DG Echo, PAM
Budget
» 2012 : 893 311 €

MdM a renforcé ses activités dans les 22 centres de santé intégrés et dans le Centre de récupération nutritionnel intensif (Creni) en mettant à disposition des agents de santé supplémentaires, en assurant la formation de nouveaux agents et en veillant à l’amélioration de la gestion des stocks de compléments nutritionnels et de contraceptifs.

L’ONG a fait réaliser deux enquêtes, l’une sur les besoins non satisfaits en matière de planification familiale et l’autre sur les représentations et perceptions du lien entre espacement des naissances et malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans, afin d’améliorer ses actions de prévention. Des actions de sensibilisation et d’éducation à la santé sont menées par divers moyens, et via des relais locaux dont des ONG locales, des leaders religieux, des matrones, afin de prévenir à la fois des grossesses trop rapprochées et des mauvaises pratiques nutritionnelles.

» LES RÉSULTATS

Le taux d’utilisation des méthodes de contraception modernes sur le district est passé de 29 % en 2011 à 35 % en 2012.

» LES PERSPECTIVES

MdM poursuit son action en 2013 en renforçant encore sa supervision dans toutes les formations sanitaires du district. Le travail avec les leaders communautaires sera amélioré en prenant en compte les recommandations des études. Trois ONG locales seront impliquées et accompagnées afin de faciliter une reprise progressive des activités.


OPERATION SOURIRE

Niamey

Depuis 1993, des missions régulières sont organisées à l’hôpital national de Niamey en partenariat avec l’association Sentinelle afin de prendre en charge les séquelles de noma, mais aussi des fentes et des séquelles de brûlure. Du 6 au 16 février et du 6 au 16 novembre, 69 patients ont été pris en charge.

Les interventions sur les séquelles de noma s’inscrivent dans un travail académique initié et coordonné par le Professeur Jean- Marie Servant. Plusieurs interventions sont nécessaires pour la reconstruction du visage. Chaque cas est répertorié et suivi ; pour certains patients, des prélèvements sont ramenés en France et analysés à l’hôpital Saint Louis dans le but de faire des examens plus approfondis.

En savoir plus sur l'Opération Sourire





Crise alimentaire au Niger

Le Niger connaît actuellement une situation d’urgence humanitaire. La sécheresse, l’augmentation des prix des denrées alimentaires, les conflits et déplacements de population… des millions de personnes sont confrontées à un risque majeur de crise nutritionnelle et de malnutrition.

En choisissant de nous soutenir régulièrement ou de faire un don ponctuel, vous nous assurez de pouvoir mener notre action jusqu’à son terme.

Les chiffres sont alarmants :1 enfant sur 5 meurt avant l’âge de 5 ans ; plus de 5,4 millions de personnes menacées directement par une crise alimentaire majeure : c’est-à-dire un tiers de la population du Niger ; 393 000 enfants de moins de 5 ans sont exposés à un risque de malnutrition sévère ; 80% des décès d’enfants de moins de 5 ans sont liés au manque d’accès à l’eau salubre, à l’hygiène et à l’assainissement.

Nous devons apporter une réponse globale, rapide et forte pour venir en aide aux plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants. Nos équipes de médecins et volontaires, présentes depuis 2006 sur place, ont une grande expérience de cette région du monde particulièrement fragile. L’urgence actuelle est de répondre aux besoins des personnes les plus exposées. Nos équipes travaillent à :

  • Renforcer le système de soins dans sa capacité à prendre en charge des enfants de moins de 5 ans dont le taux de mortalité est l’un des plus élevé au monde.
  • Dépister les cas de malnutrition et apporter les soins nécessaires, notamment la fourniture de compléments alimentaires aux personnes touchées.

Notre programme au Niger comprend ces opérations de secours mais aussi des actions de développement à plus long terme pour pouvoir enrayer la malnutrition chronique dont souffre le pays depuis plusieurs années : prévenir et sensibiliser la population aux pratiques nutritionnelles, d’hygiène et d’espacement des naissances ; formation des agents de santé à la prise en charge de la malnutrition.

juin 2013

Diaporamas

Les Diaporamas